Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le rugby se gagne (aussi) dans la visualisation des données

Depuis toujours, le monde du sport aime les statistiques. Des statistiques qui, au fil des années, sont devenues un élément clé de la stratégie des équipes ou individus. La coupe du monde de rugby donne l’occasion à Edouard Beaucourt, directeur régional France, Suisse Romande et Afrique du Nord, Tableau Software de se pencher sur la révolution des données qui s’opère dans le monde sportif et l’importance de la visualisation et l’analyse des données qui en découlent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le rugby se gagne (aussi) dans la visualisation des données
Le rugby se gagne (aussi) dans la visualisation des données

L’idée que les données jouent un rôle important dans le domaine sportif n’est pas nouvelle, mais le nombre de personnes, équipes, prenant en compte les données et tentant de les visualiser et les analyser est certainement en constante croissance. Nous sommes définitivement dans une ère nouvelle : celle où baser sa stratégie essentiellement sur l’analyse des données n’est plus une anomalie mais une norme.

 

Les sportifs cherchent à comprendre les données plus rapidement et surtout simplement, si bien que maintenant il est commun de trouver dans chaque organisation sportive un analyste de la performance en charge de lire les chiffres et les statistiques, de les recueillir pendant les matches, de rechercher toute donnée objective et de poser des questions aux données dans un seul but : la compréhension du jeu et in fine être le meilleur sur le terrain.

 

Christopher Clemens, analyste de la performance de l’équipe nationale de football allemande a d’ailleurs déclaré il y a quelque temps dans l’Equipe : "Observer le football, c’est désormais regarder dans les data pour mieux comprendre quelles sont les exigences du foot de haut niveau".

 

Mais de quel type de données parle-t-on ? Et que faire avec ? La réponse n’est pas si simple, car les données sont partout et peuvent service autant à l’analyse de recrues potentielles qu’à celle du sommeil d’un joueur.

 

Utiliser les données pour constituer une équipe

Par le passer, pour sélectionner les membres des équipes nationales de rugby, les entraîneurs utilisaient leurs simples observations. Aujourd’hui ils peuvent tout analyser des performances des joueurs : vitesse, force, endurance, passes gagnantes, points marqués, etc. Ils peuvent maintenant comparer avec les saisons passées, analyser le comportement des joueurs dans une situation, comparer les joueurs, recouper les informations. Grâce aux outils de visualisation toutes ces données sont exploitables simplement et rapidement sous forme de graphiques ou de tableaux de bord, en temps réel, lors des matchs.

 

"Connaître son adversaire… c’est s’assurer une victoire absolue" Sun Tsu. Des milliers de statistiques de matches, de performances sont analysées au quotidien. Les différents types de sports deviennent des jeux d’échecs, où l’on doit se connaître soi-même mais aussi connaître l’adversaire pour mieux appréhender ses mouvements, ses points forts et ses points faibles. Sur Tableau Public vous trouverez d’ailleurs un tableau des statistiques de différents joueurs de rugby que nous avons fait.

 

Ces statistiques libres d’accès et faciles à collecter montrent les performances sur le terrain de chacun d’eux et permettent donc d’avoir une idée précise de l’adversaire. Les statistiques que nous avons prises sont à titre individuel mais on peut très bien imaginer les possibilités à disposition des entraîneurs pour étudier tous les mouvements d’une équipe. Étudier l’équipe dans son ensemble, déterminer ses actions, sa manière de jouer, les habitudes de jeu, les tactiques mises en place… autant de données facilement exploitables (grâce à des outils de visualisation de données), et qui permettent de prévoir les stratégies des adversaires beaucoup plus efficacement et peut-être gagner grâce à cela…

 

Garder les joueurs en forme…

Pour performer il faut être en forme, ceci est indéniable. La visualisation et l’analyse des données peuvent définitivement être utilisées pour optimiser les performances des joueurs sur le terrain et les garder en forme en dehors.

 

Les objets connectés tels que les trackers aident à suivre l’état physique des joueurs, notamment le rythme cardiaque et les habitudes de sommeil. Autant d’éléments qui peuvent contribuer à améliorer l’endurance des joueurs et ainsi le jeu des équipes. Car après tout un joueur bien reposé et en parfaite condition physique peut faire la différence sur le terrain…

 

Cette coupe du monde de rugby 2015 sera intéressante au niveau sportif, mais aussi d’un point de vue des données. Les paris vont déjà bon train sur le possible vainqueur, les prévisions sont déjà au cœur des discussions de tous les fans de ce sport et peut-être que certains d’entre eux ont déjà couché sur le papier leurs pronostics en se basant sur des statistiques incontournables… peut-être est-il d’ailleurs temps pour eux de passer à la visualisation des données et de créer des tableaux de bord qui leur permettront de découvrir de nouveaux éléments qu’ils ne peuvent pas voir sur le papier et leur feront changer d’avis sur le possible vainqueur de cette coupe du monde tant convoitée…

 

Une tribune de Edouard Beaucourt, directeur régional France, Suisse Romande et Afrique du Nord de Tableau Software

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.