Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le service d'auto-partage Car2Go de Daimler arrive à Paris avec 400 voitures électriques

Daimler lance mardi 15 janvier son service d'auto-partage de voitures électriques Car2Go à Paris. Il s'agit du troisième constructeur à s'implanter dans la capitale depuis l'arrêt d'Autolib', après les Français Renault et PSA.
mis à jour le 15 janvier 2019 à 12H56
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le service d'auto-partage Car2Go de Daimler arrive à Paris avec 400 voitures électriques
Car2Go déploie 400 smart EQ F=fortwo dans les rues parisiennes. © Car2Go

Si certains pensaient voir la fin des voitures en auto-partage et en libre-service dans les rues de Paris après l'arrêt d'Autolib', ils se trompaient. Les constructeurs prennent la relève. Après les Français Renault (Moov'inParis) et PSA (Free2Move), voici l'Allemand Daimler et sa filiale Car2Go. Annoncé au Mondial de l'auto de Paris, Car2Go entre en service mardi 15 janvier 2019.

 

Une flotte de 400 voitures

Pour son lancement dans la capitale française, Car2Go déploie 400 smart EQ fortwo. Disponibles dans Paris intra-muros, les voitures électriques peuvent être réservées jusqu'à 15 minutes à l'avance, y compris au travers d'Alexa, l'assistant vocal d'Amazon. Après utilisation il est possible de les garer sur n'importe quelle place de stationnement. Car2Go incite même ses usagers à mettre les véhicules à recharger sur les emplacements des anciennes Autolib' en leur promettant 3 euros de crédit sur Car2Go si le véhicule mis en charge a un niveau de batterie inférieur à 60%.

 

Une tarification évolutive

Les voitures électriques sont disponibles 7j/7 et 24h/24. Petite différence par rapport à Free2Move et Moov'inParis : le système de tarification. Si Car2Go affiche un prix à la minute, celui-ci fluctue entre 24 et 34 centimes la minute en fonction de l'heure et du lieu. Concrètement, dans les quartiers où il y a trop de voitures les prix sont plus bas et inversement. L'idée est de rééquilibrer l'offre et la demande en incitant les utilisateurs à récupérer des voitures dans les zones où elles restent inutilisées pendant de longues périodes. Le tarif à la minute étant bien sûr indiqué à l'utilisateur avant qu'il ne débloque le véhicule.

 

L'avantage de Car2Go par rapport à ses concurrents français ? Son expérience. Le pionnier de l'auto-partage a été créé en 2008 par Daimler. Il est aujourd'hui présent dans neuf pays et 26 villes (en comptant Paris) et pourrait se renforcer encore plus. En mars 2018 Daimler et BMW ont annoncé vouloir rapprocher leurs services de mobilité. Ayant reçu l'aval des autorités de la concurrence en décembre, les deux constructeurs devraient en dire plus dans les mois à venir.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale