Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le shopping en ligne vers de nouveaux records avec le Cyber Monday

Les sites de e-commerce s’attendent à de nouveaux records de vente pour le Cyber Monday, jour de super promotions qui suit les fêtes de Thanksgiving et le Black Friday aux Etats-Unis. Alors que les sites de Target et PayPal n’ont pas supporté le volume de connexions lundi 30 novembre, les boutons d’achat de Facebook sont passés plutôt inaperçus.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le shopping en ligne vers de nouveaux records avec le Cyber Monday
Le shopping en ligne vers de nouveaux records avec le Cyber Monday © Capture d'écran Target

Thanksgiving, ce n’est pas qu’une réunion familiale autour d’une dinde farcie et d’une purée de pommes de terre recouverte de chamallows. C’est aussi un marathon de shopping, à l’occasion du Black Friday, jour de soldes exceptionnelles qui se déroule le lendemain de la fête traditionnelle américaine. Puis au cours du Cyber Monday, le lundi suivant, durant lequel les consommateurs peuvent poursuivre leur opération d’achats compulsifs à prix bradés sur internet. Cette année, les biens vendus en ligne à l’occasion de ce “cyber lundi” le 30 novembre devraient dépasser les trois milliards de dollars, selon l’éditeur de logiciels Adobe. Cela représente une hausse de 12% par rapport à 2014 et un niveau jamais atteint. Vendredi, 2,72 milliards de dollars d’achats auraient déjà été réalisés en ligne, selon l’entreprise basée dans la Silicon Valley. Un chiffre là encore en hausse. Alors que le chiffre d’affaires réalisé en magasin pour ce Black Friday s’est inscrit en baisse. Plus de 10 milliards de dollars y ont tout de même été dépensés, selon ShopperTrack, un cabinet spécialiste de l’étude du comportement en ligne des consommateurs.

 

Trop de trafic pour les sites de Target et PayPal

 

Le Cyber Monday est donc l’un des jours les plus importants de l’année pour les acteurs du e-commerce. Le géant du secteur Amazon, qui s’attend à de nouveaux records, a même pris le parti de débuter cette année ses promotions de Black Friday une semaine avant le fameux jour de soldes. Prêt-à-porter, électroménager, informatique… tous les sites de vente en ligne ont semble-t-il été pris d’assaut lundi. Certains n’ont pas tenu le coup, à l’image du site web de Target, l’une des plus grosses enseignes d’hypermarchés américains. Avec 15% de remise sur chaque commande réalisée en ligne en plus d’offres spéciales, Target a séduit. Un peu trop. Le site a rencontré des problèmes techniques et de nombreux clients ont dû patienter entre deux étapes pour valider leurs achats. PayPal aurait également rencontré des difficultés en raison d’un volume d’activité inhabituel.

 

 

 

 

Quid des fonctionnalités d’achat Facebook et Twitter ?

 

 

Dans la Silicon Valley, on avait également un oeil sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter ayant chacun annoncé au cours de l’année de nouvelles fonctions de shopping en ligne. A Menlo Park, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg a introduit ces six derniers mois la fonction Canvas, le bouton Buy (acheter), des sections dédiées au shopping sur les pages de certaines entreprises partenaires ou plus récemment un fil “shopping”. Ces fonctionnalités visent à faciliter les achats en ligne en permettant de les réaliser rapidement et sans quitter l’application. Mais force est de constater que celles-ci sont passées inaperçues en ce Cyber Monday. De son côté, Twitter ne semble même pas avoir tenté sa chance. Le réseau social, dont les bureaux se trouvent à San Francisco, avait pourtant lancé en juin de nouveaux outils pour promouvoir les achats en ligne

 

Triplement des transactions sur mobile en 2016

 

Mais depuis le départ de Dick Costolo au début de l’été et les longs mois d’incertitude qui ont suivi, de nombreux changements ont été opérés. Et le compte officiel dédié au shopping, tout comme le reste de la communication opérée par les équipes du petit oiseau bleu, semble se concentrer exclusivement sur Moments, la nouvelle fonction sur laquelle mise Jack Dorsey depuis son retour à la tête de Twitter. Il aurait toutefois été étonnant que les réseaux sociaux tirent leur épingle du jeu dès à présent sur ce terrain du e-commerce. Amazon est dans le secteur depuis 20 ans. Mais Facebook comme Twitter ont intérêt à développer des fonctionnalités d’achat en ligne. Le montant des transactions réalisées sur mobile devrait en effet tripler en 2016 aux Etats-Unis pour atteindre 27,05 milliards de dollars, selon eMarketer.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale