Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le site de réservation de rendez-vous beauté Treatwell s'empare de la start-up française Wavy

Treatwell, start-up britannique fondée en 2008 et spécialisée dans la réservation de soins de beauté et de bien-être, rachète son concurrent français Wavy. Une acquisition qui succède à celles de Balinea et Uala et vient renforcer sa division Treatwell France, qui doit faire face à la concurrence de Planity et Booksy.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le site de réservation de rendez-vous beauté Treatwell s'empare de la start-up française Wavy
Le site de réservation de rendez-vous beauté Treatwell s'empare de la start-up française Wavy © Unsplash - Guilherme Petri

Le britannique Treatwell, spécialisé dans la réservation de soins de beauté et de bien-être, s'empare de la start-up française Wavy. Les détails financiers de cette acquisition annoncée le 16 mai 2022 ne sont pas précisés par les intéressés. La start-up française, fondée en 2016, est la troisième acquisition de Treatwell dans l'Hexagone après celles Balinea et Uala.
 

10 000 salons partenaires

Coiffeurs, esthéticiens et autres professionnels de la beauté et du bien-être peuvent laisser leurs clients prendre rendez-vous en quelques clics sur Treatwell, qui propose un outil aux professionnels pour mieux gérer leurs plannings en temps réel. En s'emparant de Wavy, le Britannique renforce à la fois son expertise dans les salons de coiffure et sa présence sur le marché français.

Le nouvel ensemble, baptisé Treatwell France, revendique 10 000 salons partenaires uniquement dans l'Hexagone. Clément Moreno, le cofondateur et CEO de Wavy, prend la tête de Treatwell France en tant que Managing Director. La pépite française s'est tout particulièrement spécialisée dans les salons de coiffure et leur propose un logiciel de gestion de communication (site web, réservation en ligne, encaissement, marleting digital en marque blanche, gestion des stocks, fichier clients sécurisé, etc.). Elle a également séduit instituts de beauté et barbiers et revendique plus de 7 millions de réservations en ligne et près de 35 millions de tickets encaissés.

La concurrence de Planity et Booksy

La France devient l'un des trois principaux marchés du Britannique. Il s'agit même du premier d'entre eux en matière d'investissements, puisque Treatwell veut débloquer 30 millions d'euros dans les deux prochaines années pour y accélérer sa croissance. Une centaine de nouveaux collaborateurs seront recrutés en 2022 à cette fin. Treatwell entend développer ses équipes commerciales et investir fortement dans des campagnes marketing. Au total, l'équipe française comptera plus de 250 collaborateurs.

Treatwell, qui a été fondée en Angleterre en 2008, fait partie des poids lourds de la réservation en ligne de soins de beauté et de bien-être. En réalisant différentes acquisitions, l'entreprise entend s'imposer comme l'un des leaders en Europe. Mais elle doit faire face à des concurrents qui peuvent opter pour la même stratégie. Une autre start-up française, Kiute, s'était fait racheter par l'Américain Booksy en fin d'année dernière. Et Treatwell doit également faire face à la concurrence du Français Planity, qui a levé 30 millions d'euros en juillet 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.