Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le sous-traitant Foxconn reconnaît des dérives dans ses usines chinoises

La société taïwanaise Foxconn, premier sous-traitant mondial des géants de l'électronique, a reconnu que des élèves stagiaires avaient pu travailler la nuit et effectuer des heures supplémentaires en infraction de ses propres règles dans ses usines situées en Chine.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le sous-traitant Foxconn reconnaît des dérives dans ses usines chinoises
Le sous-traitant Foxconn reconnaît des dérives dans ses usines chinoises © D.R. - MarketPlace

Plusieurs fois pointée du doigt à travers des plaintes des associations de protection des travailleurs ou dans des reportages chocs, l'entreprise taïwanaise Foxconn a reconnu vendredi 11 octobre des pratiques contraires à ses propres règles dans ses usines chinoises.

Les conclusions d'une enquête interne

"S'agissant des allégations récentes visant le programme de stagiaires sur notre campus de Yantai, nous avons mené une enquête interne et avons conclu à l'existence d'incidents pour lesquels notre code de conduite concernant les heures supplémentaires et le service de nuit n'avait pas été respecté", a indiqué le premier sous-traitant mondial des géants de l'électronique dans un communiqué.

Ce communiqué répond à des informations parues dans la presse chinoise alléguant qu'une université technologique de Xian (centre de la Chine) avait obligé des étudiants à travailler comme apprentis pour Foxconn à Yantai, dans la province de Shandong, pour valider leur diplôme.

13 suicides en trois ans d'après les associations

Selon des organisations de défense des droits des travailleurs, depuis 2010, 13 salariés de Foxconn au total se sont suicidés à cause des dures conditions de travail imposées par le fournisseur.

Foxconn, qui travaille notamment pour Apple, Sony et Nokia, a indiqué dans son communiqué avoir pris ses dispositions pour remédier à ces dysfonctionnements. Le groupe emploie plus d'un millions de travailleurs en Chine.

Malgré de légers progrès avec l'organisation d'élections syndicales début 2013, la situation reste tendue chez Foxconn. Fin septembre, une bagarre de grande ampleur avait éclaté au sein de l'usine de Yantai, en Chine, impliquant des centaines de salariés et faisant une dizaine de blessés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale