Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le spécialiste de la cybersécurité industrielle Claroty lève 400 millions de dollars et rachète Medigate

Claroty, spécialisée dans la cybersécurité des environnements industriels, boucle une série E de 400 millions de dollars menée par SoftBank. Ces nouveaux fonds sont notamment destinés au rachat de Medigate, qui sécurisé les objets connectés médicaux. 
mis à jour le 09 décembre 2021 à 10H17
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le spécialiste de la cybersécurité industrielle Claroty lève 400 millions de dollars et rachète Medigate
Le spécialiste de la cybersécurité industrielle Claroty lève 400 millions de dollars et rachète Medigate © Cristal Kwok/Unsplash

La menace n'est plus théorique. Les industriels aussi sont victimes d'importantes attaques informatiques aux conséquences parfois désastreuses. A la suite d'un ransomware touchant Colonial Pipeline, un oléoduc de 8800 kilomètres approvisionnant 45% de la côte Est des Etats-Unis a a été paralysé. C'est pour lutter contre ces incidents que la start-up américaine Claroty a développé une plateforme de bout en bout permettant de faire face aux menaces. 

SoftBank monte au capital
Cette jeune pousse vient d'annoncer ce mercredi 8 décembre 2021 une nouvelle levée de fonds de 400 millions de dollars menée conjointement par SoftBank et les investisseurs existants Bessemer Venture Partners et Schneider Electric. Tous les autres investisseurs existants, y compris ISTARI (une plateforme mondiale de cybersécurité créée par Temasek), Team8 et Standard Investments, ont également participé. Yossi Cohen, responsable de SoftBank Investment Advisors, en Israël, a rejoint le conseil d'administration de Claroty.

Sa dernière levée de fonds de 140 millions de dollars remonte à juin 2021. Ce nouveau tour de table porte le financement total de la société new-yorkaise à 635 millions de dollars. 

L'industrie 4.0 ouvre des perspectives et des brèches
Le but de Claroty est clair : "sécuriser l'univers en constante expansion du XIoT [l'Internet étendue des objets, ndlr] pour chaque organisation connectée", a déclaré Yaniv Vardi, PDG de Claroty. En effet, sous l'impulsion de l'industrie 4.0, les environnements industriels sont de plus en plus interconnectés. Ainsi, les réseaux de technologies opérationnels jusque-là isolés se retrouvent connectés à Internet, augmentant ainsi la surface d'attaque pouvant être exploitée par des cybercriminels. 

Pour répondre à cette problématique, la pépite a développé une plateforme qui se connecte aux infrastructures et programmes existants des clients afin d'offrir une meilleure détection des menaces ainsi qu'une gestion des risques et des vulnérabilités. La plateforme de Claroty s'adresse à tous les secteurs industriels, de l'énergie aux traitements des eaux en passant par l'industrie pharmaceutique et la défense. C'est ainsi qu'Airbus CyberSecurity collabore avec Claroty afin de renforcer la sécurité des environnements industriels des infrastructures critiques, administrations et entreprises du secteur de la défense. 

Rachat de Medigate pour cibler le secteur hospitalier
Cette levée de fonds en série E va notamment permettre de financer l'acquisition de Medigate, une jeune pousse new-yorkaise spécialisée dans la sécurité informatique de l'IoT médical. Elle est à l'origine d'une plateforme qui localise, gère et identifie automatiquement le trafic généré par les appareils connectés utilisés dans les hôpitaux, comme les systèmes de monitoring ou encore les caméras de surveillance. Les données récoltées par ce biais peuvent également servir à l'amélioration du service fourni par ces objets. La plateforme peut ainsi déterminer la fréquence d'utilisation d'un appareil.

A travers cette acquisition dont le montant n'a pas été communiqué, Claroty élargit ses activités pour s'adresser au secteur hospitalier. Ce dernier est une cible privilégiée pour les hackers, en particulier depuis la pandémie de Covid-19.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.