Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le spécialiste de la simulation Nextflow Software réunit 3 millions d'euros pour s’internationaliser

Levée de fonds Spin-off de Centrale Nantes, la start-up Nextflow Software déploie des logiciels de simulation liés à la dynamique des fluides complexes. Elle lève trois millions d'euros pour accélérer son développement commercial à l’international.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le spécialiste de la simulation Nextflow Software réunit 3 millions d'euros pour s’internationaliser
L’équipe de Nextflow Software est installée sur le Campus de Centrale Nantes. © Nextflow Software

Nextflow Software se positionne déjà comme leader d’un marché ultra-spécifique : la simulation numérique appliquée à la dynamique des fluides. Pour autant, la deeptech nantaise ne manque pas d’ambitions. Et entend accélérer son déploiement commercial, notamment à l’international.

Pour accompagner cette nouvelle phase de son développement, Nextflow Software vient de boucler une première opération financière de trois millions d'euros : deux millions en capital auprès des fonds Ouest Ventures III et Litto Invest de Go Capital et un million en financements bancaires notamment par Bpifrance.

La dynamique des fluides
Nextflow Software fait suite aux travaux menés par Erwan Jacquin au sein d’Hydrocean, société nantaise spécialisée dans la simulation numérique en dynamique des fluides. Spin-off de Centrale Nantes, elle a été rachetée par Bureau Véritas depuis 2015. "Nextflow Software a alors été fondée pour poursuivre le développement de méthodes innovantes de simulation numérique appliquées à l'hydrodynamique", explique Vincent Perrier, directeur général de la deeptech nantaise depuis juin 2018.

Celles-ci sont intégrées dans des logiciels qu’elle commercialise aux sociétés d’ingénierie et les industriels travaillant sur des systèmes et des produits impliquant des écoulements de fluides dans différents secteurs : automobile, aéronautique, maritime, énergie, procédés, environnement...

A l’international
La start-up travaille déjà pour des grands comptes français comme Renault, Michelin, Dassault Aviation, Airbus ou EDF. Cette première opération doit lui permettre d’accélérer son développement commercial à l’export, représentant aujourd’hui 20 % de son activité. "En Asie et en Amérique du Nord, nous avons commencé à mettre en place un réseau de distribution et de revendeurs. Nous allons continuer à le renforcer", indique Vincent Perrier qui vient de signer un contrat de licence avec LG.

Nextflow Software emploie une vingtaine de salariés sur le campus de Centrale Nantes où elle est installée. Sept à huit recrutements sont prévus dans les six prochains mois. Parallèlement à ses actions commerciales, la start-up va poursuivre ses collaborations de recherche avec des structures comme l’IRT Jules Verne, le CNRS ou son équivalent italien CNR-INM.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media