Le spécialiste des technologies d'autopartage Vulog lève 17,5 millions d'euros

L'un des leaders mondiaux des technologies de mobilité partagée, le français Vulog, annonce une levée de fonds de 17,5 millions d'euros. De quoi financer son expansion internationale, notamment en Amérique du Nord et en Asie.

Partager
Le spécialiste des technologies d'autopartage Vulog lève 17,5 millions d'euros
Le service Green Mobility à Copenhague repose sur la plate-forme technologique de Vulog.

Quel est le point commun entre le service d'autopartage Evo à Vancouver, emov à Madrid (opéré par PSA et un partenaire local), GreenMobility à Conpenhague et Urbano à Sao Paulo ? Ils reposent sur la solution technologique du français Vulog. Ce sont ainsi 10 millions de trajets par an qui sont rendus possibles par cette plate-forme, qui permet à des opérateurs, constructeurs automobiles ou loueurs de voitures de créer des services d'autopartage et de mobilité de différentes natures : avec ou sans station, et en boucle ou pas. La société peut aussi bien fournir l'infrastructure logicielle et hardware (embarquée ou intégrée aux véhicules) que les applications mobiles (en marque blanche) utilisées par les usagers ou les outils d'analytics pour la gestion de la flotte de véhicules.


Une levée de fonds de 17,5 millions d'euros

La start-up créée en 2006 à Nice annonce avoir bouclé sa troisième levée de fonds, d'un montant de 17,5 millions d'euros. Frog Capital (Royaume-Uni), Inven Capital (République tchèque) rejoignent les investisseurs historiques ETF Partners (Royaume-Uni) et le Fonds Ecotechnologies géré par Bpifrance. La précédente levée, d'un montant de 8,4 millions d'euros, datait de 2015. Vulog, qui compte aujourd'hui 60 salariés, a l'intention d'en embaucher 25 de plus dans les prochains mois : il va bientôt créer un bureau en Silicon Valley en plus de ses implantations en France, à Toronto et à Vancouver.


Cap sur l'Asie et l'Amérique du nord

Vulog est en discussions avec des constructeurs automobiles pour intégrer ses technologies aux véhicules de série. Il espère aussi signer avec de nouveaux clients en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. Pour les convaincre, le Français planche sur de nouvelles innovations technologiques liées à la mobilité partagée et connectée.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS