Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le spécialiste du "quick commerce" Flink s'empare du français Cajoo

Flink croque la start-up française Cajoo, spécialisée dans la livraison ultra-rapide de produits d'épicerie. A cette occasion l'Allemand noue un partenariat avec Carrefour qui devient l'un de ses actionnaires. Avec cette acquisition, Flink espère prendre une longueur d'avance dans ce secteur où la concurrence fait rage.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le spécialiste du quick commerce Flink s'empare du français Cajoo
Le spécialiste du "quick commerce" Flink s'empare du français Cajoo © Flink

Poursuite de la consolidation dans le secteur de la livraison ultra-rapide. Après le rachat du français Frichti par la start-up allemande Gorillas, une pépite française se fait de nouveau croquer par un concurrent allemand. La start-up Flink a annoncé dans la soirée du lundi 16 mai 2022 racheter Cajoo. Les détails financiers concernant cette acquisition ne sont pas précisés par les intéressés.
 

Flink récupère le partenariat avec Carrefour

A l'occasion de cette acquisition Flink ajoute s'associer avec Carrefour dans le cadre d'un partenariat exclusif. Cet acteur de la grande distribution, qui était auparavant le partenaire exclusif de Cajoo et l'un de ses actionnaires, devient également l'un des actionnaires de Flink. Carrefour ajoute s'appuyer sur "les capacités logistiques et opérationnelles de Flink et sur son réseau de magasins pour accélérer son propre service de quick commerce, Carrefour Sprint."

L'équipe de Cajoo, quant à elle, sera "fusionnée" avec l'organisation nationale et internationale de Flink. Avec cette acquisition Flink renforce sa position sur le marché français. Cajoo, ce sont 450 000 commandes traitées au 1er trimestre 2022 et plus de 400 000 utilisateurs ayant téléchargé l'application depuis son lancement.

L'Allemand assure que le nouvel ensemble va couvrir un marché potentiel de 6 millions de clients dans plus de 9 villes françaises à l'aide d'une trentaine de hubs. C'est grâce à ces dark stores, des magasins fermés au public situés au plus près des clients, que la livraison en 30 minutes ou moins peut-être promise. Dans un premier temps, la start-up allemande doit intégrer les magasins jusqu'alors gérés par Cajoo. Le changement de marque aura lieu au deuxième trimestre 2022 et l'intégration complète dans l'application Flink doit être finalisée d'ici cet été.

Une très forte concurrence

Avec cette acquisition, Flink veut renforcer sa position dans l'Hexagone où son concurrent Gorillas a fait le choix de diversifier son activité avec l'acquisition de Frichti, un spécialiste des repas faits maison en livraison à domicile ou au bureau. La concurrence est forte dans le secteur de la livraison rapide de courses. Boostées par une forte demande, les start-up ont proliféré durant la pandémie de Covid-19. Elles ont levé des millions de dollars, à l'instar des derniers tours de table de 750 millions de dollars de Flink et 860 millions de dollars de Gorillas.

En France, Gopuff et Getir tentent également de se faire une place aux côtés des spécialistes de la livraison de repas Uber Eats et Deliveroo qui lorgnent ce marché. L'engouement des investisseurs pour toutes ces start-up de la livraison ultra rapide va-t-il se poursuivre ? Les jeunes pousses utilisent leurs financements pour recruter le plus de clients possible le plus rapidement possible, à coups de grandes campagnes marketing et d'offres promotionnelles. L'heure de la consolidation semble être arrivée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.