Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le spécialiste du véhicule autonome Cruise s'empare des radars d'Astyx

Vu ailleurs Le spécialiste du véhicule autonome Cruise s'est emparé d'Astyx. L'entreprise basée en Allemagne développe des radars qui permettent d'identifier des objets statiques ou en mouvement. Cette acquisition a été réalisée en avril dernier, un mois avant que Cruise annonce licencier 8% de ses effectifs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le spécialiste du véhicule autonome Cruise s'empare des radars d'Astyx
Le spécialiste du véhicule autonome Cruise s'empare des radars d'Astyx © Cruise

Cruise, la filiale de General Motors spécialisée dans le développement de véhicule autonome, s'est discrètement emparée du fabriquant de radar Astys. Ce rachat survenu en avril dernier, a été dévoilé par The Information mercredi 3 juin 2020, et confirmé par l'intéressé le jeudi suivant. Le montant de l'acquisition n'a pas été précisé.

Contrôler toute la chaîne de production
L'entreprise, dont le siège est situé dans la région de Munich, développe des radars qui permettent d'identifier différents objets présents sur la route, qu'ils soient statiques ou en mouvement. Une telle technologie est essentielle pour les véhicules autonomes. Toutefois, bon nombre d'entreprise ou start-up développant des voitures autonomes font appel à des fournisseurs externes pour les capteurs. Cruise s'est lui-même tourné vers les capteurs de Velodyne et Hesai, selon The Information.

En s'emparant d'Astys, Cruise cherche donc à reprendre la main sur l'ensemble de la chaîne de valeur et avoir le contrôle sur la production des capteurs. Une stratégie qui rejoint l'approche prise par Intel Mobileye. Son patron Amnon Shashua a récemment tenu un plaidoyer où il explique que le développement d'un véhicule autonome est trop complexe pour que des entreprises ayant des connaissances sur des thématiques différentes puissent collaborer sur un même sujet.

Des embauches et des licenciements chez Cruise
A l'origine, Astyx faisait partie de la division aéronautique de Daimler mais elle est devenue une société indépendante en 1997 avec le soutien d'investisseurs privés. L'entreprise dispose aujourd'hui de 60 employés, dont un certain nombre, si ce n'est tous, vont garnir les rangs de Cruise. Et cela, alors-même que la filiale de General Motors a annoncé en mai dernier licencier 8% de ses effectifs.

Cruise avait précisé que ces licenciements auraient lieu au sein de ses divisions recrutement, produit et design, la filiale de General Motors ajoutant poursuivre ses recrutements du côté des ingénieurs. Depuis, Cruise a tenté de débaucher les ingénieurs de Zoox, la start-up en difficulté financière qui intéresse également Amazon. Toutefois, elle a licencié une partie de ses effectifs travaillant sur le Lidar, selon Reuters.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media