Le spécialiste français du process mining, Livejourney, lève 2 millions d’euros

La start-up parisienne Livejourney, spécialiste de l’analyse des process en entreprise, boucle un premier tour de table destiné à financer son expansion à l’international. La jeune pousse tricolore, qui compte parmi ses clients L’Oréal, Orange, La Poste et EDF, vise désormais le continent nord-américain.

Partager
Le spécialiste français du process mining, Livejourney, lève 2 millions d’euros
Businessman on blurred background holding floating 3D rendering digital tech blue interface

Analyser en temps réel tous les process de l’entreprise afin d’améliorer son efficacité opérationnelle. C’est l’objectif de la start-up française Livejourney, créée à Paris en 2015. RH, logistique, trésorerie, expérience clients… "Toutes les entreprises ont des process, qui se complexifient en fonction du volume d’activité", explique en introduction Simon Pioche, son dirigeant. Ce processus est une succession de nombreuses étapes, conduisant à la réalisation d’une opération, d’un produit, d’un service, comme l’ouverture d’un compte client, une opération de maintenance industrielle ou une promotion en magasin.

Toutes ces étapes laissent des traces informatiques, dénommées logs, qui sont collectées par les systèmes d’information, dans le journal d’événements. "Nous nous sommes rendus compte que personne ne parvenait à analyser ces données. Beaucoup de sociétés disposent de données individuelles et horodatées qu’elles ne savent pas exploiter", poursuit Simon Pioche.

"Qui, quand, où"
La société est née d'une rencontre : celle de ce diplômé en mathématiques et de François Arnaud, rencontré chez Téléperformance, l’un des leaders des centres de contact. Les deux entrepreneurs imaginent une solution qui permet aux entreprises d’optimiser leurs processus dans tous les domaines. Au début positionnée sur le conseil et l'expertise, elle créée finalement une suite logicielle qui analyse et détecte les anomalies. "Nous donnons en temps réel, une vision globale de tous leurs processus", résume Simon Pioche.

Livejourney commence par récupérer la donnée de l'entreprise. "C’est de la donnée brute, de la donnée d’identification, et c’est la même pour tous, indique le startupper. Elle permet de savoir qui, quand, où". Cette donnée, qui permet de reconstituer un trajet, est passée au crible afin de vérifier si elle est dotée des bons paramétrages. "Il faut que cette donnée retranscrive exactement ce qu’il se passe dans la réalité et qu’elle soit exploitable", poursuit-il. Livejourney réalise ensuite un audit, avant de modéliser les process du client.

L’outil permet alors de visualiser en temps réel l’ensemble du parcours et peut ainsi identifier à chaque étape les situations de non-conformité : retard, erreur, engorgements, boucles, fuites... Par exemple les tâches traitées plusieurs fois, l’attribution erronée de plusieurs personnes pour une seule tâche, une tâche non réalisée ou qui revient à son point de départ. "Notre technologie permet de comprendre ce qui ne fonctionne pas", ajoute Simon Pioche. Pour les entreprises, l’idée est non seulement d’améliorer l’efficacité opérationnelle, mais également de générer d’importants gains de productivité.

Le covid-19, révélateur d'agilité (ou pas)
Livejourney travaille avec une quinzaine de clients actifs en France dont EDF, Orange, L’Oréal, La Poste et SNCF. Pour L’Oréal, elle est utilisée dans le suivi des commandes en entrepôt. "La solution est très pertinente pour répondre aux problématiques de la supply chain et l’industrie, qui sont des secteurs avec une traçabilité élevée, et donc beaucoup de datas". Pour EDF, elle intervient sur les opérations de maintenance dans les centrales nucléaires afin d’optimiser les ressources dédiées. "Ce sont des process lourds, obligatoires et très réglementés", poursuit Simon Pioche.

Le Covid-19 a accéléré le développement de la société. "Le Covid-19 a mis à jour l’agilité des process, analyse le dirigeant. Les entreprises ont dû répondre à une question : est-ce que mon process est stable, est-ce qu'il tient le coup ?". Alors que le process mining est selon la start-up "un métier encore émergent mais déjà en forte croissance", Livejourney espère convaincre de plus en plus d’acteurs dans le retail, l'industrie, la logistique, le manufacturing et la finance.


Déploiement en Amérique du Nord et en Europe

Rentable, la start-up française vient de boucler un premier tour de table de 2 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Newfund et des family offices Evolem et Holnest. Il vise à accélérer son développement et à s’implanter aux Etats-Unis et au Canada, ainsi qu’en Grande-Bretagne, en Italie et aux Pays-Bas, avant de s’attaquer, à l’horizon 2022, à l’Allemagne, et de venir perturber la pépite Celonis, le leader mondial du mining process.

Ce cycle de financement lui permettra également de déployer un outil d’analyse prédictive, déjà utilisé par certaines entreprises. Mis au point en partenariat avec les universités de Strasbourg et de Troyes et reposant sur un système d’intelligence artificielle, il permet d’anticiper les anomalies et de prévenir les défauts et non-conformités, avant l’implémentation d’un nouveau processus. Enfin, la start-up prévoit de recruter des ingénieurs supplémentaires afin de renforcer sa R&D. Le nombre de collaborateurs, de 12 actuellement, devrait passer à une vingtaine d’ici la fin de l’année.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS