Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le succès insolent d'Airbnb en 5 chiffres clés

Levée de fonds Airbnb, la plate-forme de location entre particuliers, vient de finaliser une nouvelle levée de fonds de 1 milliard de dollars. Une opération XXL qui valorise la pépite californienne à 31 milliards de dollars. Valorisation, levée de fonds, utilisateurs, amende : retour en cinq chiffres clés sur cette croissance insolente.... et ses conséquences.    
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le succès insolent d'Airbnb en 5 chiffres clés
Le siège d'Airbnb © Emmanuelle Delsol

3 milliards de dollars

Un document transmis au gendarme boursier américain (SEC) indique que la levée de fonds d'un milliard de dollars d'Airbnb a été effectuée auprès de 40 investisseurs privés, dont les identités restent inconnues. Selon CNBC, qui a révélé l'information, ce sixième tour de table (série F) a été initié dès l'été 2016 avec un montant initial de 555 millions de dollars. Près de 450 millions de dollars ont été ajoutés à la première mise. Pour l'heure, Airbnb n'a pas fait de commentaire sur la manière dont les fonds seraient utilisés. Sa stratégie de croissance externe laisse à penser qu'ils pourraient être employés pour réaliser de nouvelles acquisitions afin d'améliorer l'expérience de ses voyageurs. Cette énième augmentation de capital porte le montant total des fonds levés par la plate-forme, depuis sa création en 2008, à 3 milliards de dollars.  

 

31 milliards de dollars

Avec cette dernière levée de fonds, la valorisation d'Airbnb atteint 31 milliards de dollars. Selon le comptage du cabinet CB Insight, Airbnb devient ainsi la deuxième entreprise américaine non cotée en Bourse la plus valorisée après le très contesté Uber. En juin 2016, le service de VTC américain était valorisé 62,5 milliards de dollars. Selon CNBC, la plate-forme d'hébergement entre particuliers serait rentable depuis le deuxième trimestre de 2016. Concernant les rumeurs d'une entrée en Bourse, Brian Chesky, le CEO de l'entreprise, avait indiqué en novembre dernier qu'il n'y était pas opposé mais qu'une IPO n'était pas nécessaire, et donc pas envisagée, à court terme.

 

3 millions

Sur son site Internet, Airbnb précise qu'il recense 3 millions de logements répartis dans 65 000 villes à travers plus de 190 pays. La plate-forme revendique 150 millions d'utilisateurs. 

 

300 000

L'Hexagone et le premier marché d'Airbnb après les Etats-Unis. En France, la plate-forme compte 300 000 logements. Paris monte même sur la première marche du podium des villes européennes avec 65 216 logements, devant Londres, Rome et Barcelone.

 

1000

Seule ombre au tableau : le bras de fer engagé contre plusieurs municipalités dans le monde, qui multiplient les initiatives pour tenter d'enrayer la hausse des prix de l'immobilier et le mécontentement des acteurs de l'hôtellerie traditionnelle provoqués par la plate-forme. Dans la ville de New York, par exemple, la législation locale interdit à un propriétaire de louer son logement pour une durée inférieure à 30 jours, sauf s'il y réside en même temps que les voyageurs. Pour faire respecter cette disposition, les autorités envisagent d'appliquer une amende de 1000 dollars en cas de non-respect. La note pourrait grimper à 5000 puis 7500 dollars en cas de récidive. Même relation tendue à San Francisco, la ville natale d'Airbnb. La location de courte durée entre particuliers est autorisée mais assortie de conditions strictes : limitation à 90 jours par an pour les logements entiers et obligation pour les propriétaires loueurs de collecter une taxe. A Paris, une limite automatique à 120 nuitées par an pourrait bientôt être instaurée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media