Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le supercalculateur le plus puissant au monde est à nouveau chinois

La Chine revient à la première place du classement des supercalculateurs les plus puissants de la planète avec une machine d’une puissance de calcul de près de 34 pétaflops. Elle occupe désormais deux places dans le Top 10.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le supercalculateur le plus puissant au monde est à nouveau chinois
Le supercalculateur le plus puissant au monde est à nouveau chinois © D.R.

La Chine semble déterminée à devenir une puissance qui compte dans le calcul intensif. Et elle le prouve en occupant à nouveau la première place du Top500, le classement des 500 supercalculateurs les plus puissants de la planète, publié aujourd’hui 17 juin 2013 à l’ouverture de la conférence internationale du calcul intensif, à Leipzig, en Allemagne.

Développé par l’Université nationale des technologies de défense, ce supercalculateur au nom de Tianhe-2 affiche une puissance de calcul 33,86 pétaflops selon le benchmark de référence Linpack, retenu pour le classement Top500. Il sera installé au Centre National de calcul intensif de Guangzhou, en Chine, d’ici à la fin de l’année. Soit deux ans en avance sur le planning initial. Il marque un retour en force de la Chine au sommet du Top500 qu’elle a occupé au classement de novembre 2010 avec le Tianhe-1A, un supercalculateur de 2,6 pétaflops tombé aujourd’hui à la dixième place du classement. Le Tianhe-2 se présente comme une ferme de 16?000 nœuds de calcul, motorisés chacun par deux processeurs Xeon Ivybridge et trois processeurs graphiques Xeon Phi d’Intel. Au total, il combine 3,12 millions de cœurs de calcul. Avec 65 supercalculateurs dans le Top500, la Chine s’impose comme la deuxième puissance de calcul dans le monde, derrière les États-Unis, qui en détiennent 250, et le Japon, qui en possède 30.

Les USA affichent 5 machines dans le top 10

L’ancien champion du calcul, le Titan, signé Cray et installé au Laboratoire national d’Oak Ridge du département américain de l’énergie (DOE), chute à la deuxième place. Mais avec une consommation d’énergie de 8,2 MW pour une puissance de calcul de 17,6 pétaflops, il reste l’un des supercalculateurs les plus efficaces (2,143 mégaflops?/?W). Les États-Unis conservent aussi leur suprématie dans le classement avec cinq machines dans le Top 10.

La France cinquième

Avec 23 supercalculateurs dans le Top500, la France arrive en cinquième position, après les États-Unis, la Chine, le Japon et le Royaume-Uni. Le supercalculateur le plus puissant dans l’Hexagone est le Pangea équipant le centre de calcul de Total à Pau. Construit par SGI, il fournit une puissance de calcul de 2 pétaflops. Il représente un investissement de 60 millions d’euros. Il a été inauguré par Total en mars 2013.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale