Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le ticket restaurant devient numérique ce 2 avril

Les titres restaurants, utilisés par 3,5 millions de salariés français, peuvent être dématérialisés dès ce 2 avril.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le ticket restaurant devient numérique ce 2 avril
Le ticket restaurant devient numérique ce 2 avril © Resto Flash

C’est aujourd’hui que le décret encadrant la dématérialisation des titres restaurant entre en vigueur. Les employeurs qui le souhaitent peuvent donc émettre des  tickets sous forme numérique dès ce 2 avril, même si le format papier perdure.

3,5 millions de Français bénéficient de cet avantage, né il y a cinquante ans. Le marché se partage entre six acteurs : quatre historiques (Edenred avec le Ticket Restaurant, Sodexo avec le Chèque Restaurant, Chèque Déjeuner et Natixis avec le Chèque de Table) et deux nouveaux entrants (Moneo Resto et Resto Flash).

décompté au centime près

Qui dit nouveau support dit nouvelles règles. Le montant des repas sera désormais facturé au centime près, et non plus par forfait, mais toujours dans une limite de 19 euros par jour. Il sera toujours interdit d’utiliser ses titres restaurant les dimanche et jours feriés, sauf pour les personnes travaillant ces jours-là. Et impossible de contourner cette obligation: les émetteurs devront prévoir "une fonction de blocage automatique du paiement" pour éviter toute entorse à la règle.

La procédure s’annonce plus simple pour les entreprises : plus besoin de distribuer manuellement les chéquiers. Le chargement des cartes sera automatique via un espace en ligne. Les salariés disposeront d’une carte à puce, dotée d’un code secret, rechargeable rapidement. Elle pourra être remplacée en cas de perte ou de vol alors que les tickets papiers égarés étaient perdus.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Alain
05/04/2014 17h35 - Alain

Tout à fait d'accord avec Lester. Aucun intérêt pour les salariés mais pleins les poches pour d'autres ...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Lester
02/04/2014 12h56 - Lester

Un avantage pour le patronat (et le lobby des restaurateurs) pour beaucoup de désavantages aux employés.. Plus de courses possibles en supermarché, plus d'invitations ou de dons, limité a 2 fois le montant d'un tr par jour, bloqué hors période travail (week-ends, vacances, jours fériés) Bravo le progrès lol.... Actuellement 3.5 millions de détenteurs de tr après l'application s'il en reste 500 000 ça sera un exploit, encore une belle économie pour les patrons comme toujours....

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media