Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le web français trop discret au SXSW

Principal rassemblement du secteur, le festival texan South by Southwest vient à nouveau de démontrer le manque de visibilité du secteur interactif français, pourtant bien présent pour l’occasion, y compris par le biais d’articles dans la presse américaine et de contacts avec des investisseurs potentiels.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le web français trop discret au SXSW
Le web français trop discret au SXSW © SXSW 2013

En passant devant les pavillons argentin, britannique, coréen, irlandais, japonais, néerlandais… du hall d’exposition de South by Southwest (SXSW) Interactive à Austin, difficile de se douter qu’une centaine de Français participe à cet évènement phare d’internet. Plus de 25 000 porteurs de projets, investisseurs et experts du web ont convergé vers la capitale du Texas cette année pour découvrir la prochaine révolution du web et écouter les interventions de l’ancien vice-président des Etats-Unis Al Gore ou du PDG de Space X, Elon Musk (entre autres…). Et si le nombre de festivaliers n’a progressé "que" de 5 à 7 % cette année par rapport à l’année dernière (contre des hausses de 27 % en 2012 et 36 % en 2011), c’est du fait de la pénurie de logements temporaires, selon le Wall Street Journal.

Le SXSW, méconnu en France

Mais même si la manifestation ne cesse de prendre de l’ampleur depuis qu’elle a révélé Twitter et Foursquare et devient de plus en plus internationale, le nombre de Français y participant lui, semble stagner. "SXSW reste méconnu en France", regrette Martin Pasquier, qui a dû travailler d’arrache-pied pour mener à bien la campagne de crowdfunding ayant financé sa venue à Austin dans le cadre du projet "RockmySXSW". Et inversement, "en tant que Français à SXSW, on fait souvent face à des réactions étonnées : ‘ah bon, il se passe quelque chose en France !’", signale Emmanuel Fraysse, auteur d’Ils ont pensé le futur et Facebook, Twitter et le web social.

Faire surgir un élan national

Affirmant ne plus rien attendre d’Ubifrance, les acteurs du web français promettent donc de s’organiser pour gagner en visibilité. Car de la toute jeune startup Augment, toute fière de son article dans Mashable, à la bien connue plateforme de blogs OverBlog, commençant à pénétrer le marché américain, l’objectif des Français à SXSW est généralement de se faire connaître, auprès de clients adeptes de nouveautés, mais aussi d’investisseurs et de collaborateurs potentiels. Seul réseau numérique français présent à Austin cette année, Atlantic 2.0 assure que ce n’est "ni très cher, ni très compliqué de venir à SXSW. Il faut un élan national pour faire bloc et mutualiser les énergies". Les acteurs français réunis au Texas sont bien déterminés à le faire surgir dans la foulée de l’édition 2013.

Cécile Fandos

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

prouin
12/03/2013 15h52 - prouin

Les Coréens, Chinois, Allemands, Chiliens n'ont pas attendu ! Ils y sont déjà avec un pavillon et une foule de produits.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media