Le webdesigner, l'artiste du web

Pour le huitième épisode de notre série sur les métiers du numérique, lumière sur le webdesigner. Véritable artiste du numérique, il crée des sites web de toutes pièces et sait les rendre attractifs grâce à ses conceptions graphiques et visuelles. Le webdesigner facilite également la navigation et l'interactivité.

Partager
Le webdesigner, l'artiste du web

Sa mission

Le travail du webdesigner consiste en la réalisation des pages d'un site web à partir d'une série d'éléments graphiques (illustration, bannières, animations flash...).

Le Webdesigner en trois chiffres

Niveau d'études : Bac +2 à Bac +5
Salaire en début de carrière : 22 000 à 32 000 euros
Salaire en fin de carrière : 33 000 à 45 000 euros

II doit définir le cahier des charges, déterminer l'ergonomie du site, les modes de navigation et l'accès aux divers fonctionnalités. Le webdesigner élabore également la maquette et conçoit la charte graphique des sites sur lesquels il travaille.

Les priorités du webdesigner sont : le respect du cahier des charges du client et la fidélisation des futurs utilisateurs de ses pages web. Au-delà du site principalsur lequel il travaille, le webdesigner peut être amené à réaliser des interfaces web de mini-sites événementiels, commerciaux ou encore des newsletters.

Au-delà de sa culture graphique et artistique, le webdesigner se doit d'acquérir un lourd bagage technique. Maîtriser le langage HTML et utiliser des CSS (feuilles de style servant à la conception d'un site web) sont indispensables au webdesigner qui doit assimiler les rudiments du codage. Javascript, et XML peuvent aussi faciliter le travail d'intégration auquel ils s'adonnent aujourd'hui. Photoshop et Illustrator (pour travailler l'image), Flash (pour créer des animations), Dreamweaver (pour les développements ) aident, eux, à mieux définir l'aspect du site web mais ils ne sont pas obligatoires, HTML et CSS pouvant suffir à développer un site de "A à Z".

Curieux, le webdesigner doit effectuer une veille technologique et créative permanente.

Le webdesigner peut travailler comme indépendant (freelance) ou dans une agence web spécialisée en communication d'entreprise, dans un studio multimédia ou encore une maison d'édition en ligne...

Sa formation

De multiples voies s'offrent à ceux qui souhaitent exercer le métier de webdesigner. Pour certains d'entre eux, une formation de base en informatique complétée d’une formation graphique suffit. D'autres sont préalablement diplômés d’une école d’art et choisissent ensuite de suivre une formation complémentaire en informatique. Aucun Baccalauréat n'est spécifiquement préféré.

Accessible dès le niveau Bac +2, un B.T.S Communication Visuelle ou un D.U.T Services et Réseaux de communication permettent de devenir webdesigner. Ceux qui souhaiteront parfaire leur formation, pourront rejoindre une Licence Professionnelle d'Activités et Techniques de communication spécialité Création multimédia pour le web (Bac +3), l'IUT d'Aix-Marseille (Arles) est le seul établissement à dispenser cette formation.

Enfin, le métier de webdesigner peut s'exercer après un Bac +5. Pour cela, il existe des Master pro en sciences de la communication. La prestigieuse école des Gobelins (Paris) dispense cette formation, tout comme les Arts Déco ou encore l'Institut européen de design de Toulon. Tous ces établissements sont accessibles sur concours ou dossier après validation d'une Licence.

Ses perspectives de carrières

Le webdesigner connait une bonne insertion professionnelle, surtout pour les diplômés Bac+ 5... mais même eux devront passer par un premier poste en web agency ou il développeront des sites pour divers clients. Après avoir témoigner de quelques années d'expérience, le webdesigner peut envisager de devenir directeur artistique, chef de projet web, responsable de pôle web agency ou encore chef d’édition.

Wassinia Zirar

Amélie Aussandon, webdesigner chez Arkadin (Diplômée de l'ICAN)

"Le webdesign est un domaine passionnant, il mêle créativité et technique. Il faut en permanence être au courant des nouvelles tendances, se renseigner sur les nouvelles technologies. Je design des interfaces aussi bien pour des sites web que pour des applications. Ce métier est une véritable passerelle entre l'artistique et le monde du web."
 

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS