Le YotaPhone russe et son double écran à la conquête de l'Europe

Le spécialiste russe des télécoms Yota a officialisé le 4 décembre le lancement de son tout premier smartphone, YotaPhone. Son double écran, qui fait de lui une liseuse autant qu'un téléphone, constitue son atout majeur face au duopole quasi inébranlable de Samsung et Apple.

Partager
Le YotaPhone russe et son double écran à la conquête de l'Europe

Non pas un, mais deux écrans sur un même appareil de la taille d'un téléphone classique.

C'est la principale innovation - et le principal intérêt ? - du YotaPhone, le tout premier smartphone développé en Russie par le spécialiste national des télécoms, Yota Devices, lancé le 4 décembre à Moscou.

Pour le directeur général Vlad Martynov, le YotaPhone, qui tourne sous Android, affiche l'ambition de "repenser notre relation au smartphone", cite l'AFP. Une petite révolution à l'heure des smartphones assimilables de Samsung et Apple avec, sur un même appareil, un deuxième écran noir et blanc, consultable même quand le téléphone est en veille.

Le YotaPhone sera lancé dans les jours qui viennent en Russie et en Allemagne en magasins physiques, et en France, Espagne et Autriche en ligne. Son prix a été fixé à 499 euros.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS