Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ledger, la pépite française qui sécurise le bitcoin

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ledger, la pépite française qui sécurise le bitcoin
Ledger, la pépite française qui sécurise le bitcoin

La pépite française Ledger a de grandes ambitions. Cette start-up veut fournir des solutions de sécurisation du bitcoin (monnaie virtuelle) aussi indispensables que les routeurs Cisco pour le web. Rien de moins. Pour y parvenir, elle conçoit, assemble et vend des dispositifs matériels et logiciels de sécurisation des services de bitcoin.

 

Nichée dans une clé USB, sa puce sécurise leur clé d’accès privée. Ledger est né en février 2015 de la fusion de trois autres jeunes pousses : la Maison du bitcoin, BT Chip et Ledger, qui a donné son nom au nouvel ensemble. La Maison du Bitcoin est depuis mai 2014 la vitrine parisienne de la monnaie. Elle accueille formations et conférences, achète et vend des bitcoins et propose les clés USB Ledger.

 

Fondée par un ancien d’Oberthur, BT Chip a développé la technologie de sécurisation, inspirée de la carte à puce. Ledger a ouvert un centre de développement à Vierzon (Cher) puis finalise et commercialise le produit : une clé USB made in France, à la seule exception du métal et de sa boîte en carton. Les puces fabriquées par ST Microelectronics sont intégrées dans la clé USB du rouennais Plug-Up, et le tout est assemblé dans le Cher.

 

Une autre levée de fond nécessaire 

 

Ledger a aussi ouvert un bureau à San Francisco. "Tout l’écosystème Bitcoin est là-bas, justifie Éric Larchevêque, le créateur de start-up en série, fondateur de la Maison du bitcoin et CEO de Ledger. Mais pas question de quitter la France ! C’est là que sont toutes les compétences en carte à puce".

 

 Les six ingénieurs R&D – sur 17 employés – sont à Paris. Ledger a vendu entre 4 000 et 5 000 produits, surtout à l’étranger. À peine créée, l’entreprise a levé 1,3 million d’euros en février auprès de XAnge Private Equity, du fondateur de Netatmo et de l’ancien directeur des opérations (COO) de Criteo. Mais pour développer une version mobile et une offre pour entreprises, Éric Larchevêque aura besoin d’une dizaine de millions d’euros.

L’opportunité
En l’acceptant comme paiement, Microsoft et Dell redore le blason du bitcoin, vu comme monnaie du crime. Autre signe positif, l’intérêt de l’Afrique, friande de paiement virtuel.
L’innovation
Inspirée des technologies de la carte à puce, la solution de Ledger, hébergée sur une clé USB, protège la clé privée des bitcoins d’attaques éventuelles sur ordinateur. Le patron de la start-up rappelle que la clé privée donne accès à ce cash décentralisé et a sa valeur intrinsèque.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media