Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

LegaLife et iBanFirst s'associent pour permettre la création d'entreprises en ligne

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les deux start-up ont annoncé le 20 février un partenariat pour couvrir en ligne l'ensemble des étapes de la création d'entreprises. Une solution qui assurerait un gain de temps et d'argent conséquent pour les entrepreneurs.

Naissance d'un guichet unique pour créer son entreprise en ligne
Les fondateurs de LegaLife : François Marill, Thomas Rivoire et Olivier Adam. © LegaLife

LegaLife et iBanFirst ont annoncé le mardi 20 février l’ouverture d’un guichet unique pour accompagner la création d’entreprises en ligne. Créée en 2013, la start-up parisienne LegaLife est spécialisée dans la création de documents juridiques sur internet. Également fondée en 2013, la jeune pousse belge iBanFirst est un établissement de change et de paiements internationaux destiné aux entreprises importatrices et exportatrices.

 

Avec ce partenariat, LegaLife veut rendre possible en ligne l’ensemble des étapes de la création d’une entreprise : création des statuts, obtention du certificat de dépôt de capital, enregistrement au greffe…. La start-up met en valeur la rapidité et la compétitivité de sa solution. Elle affirme pouvoir assurer la création d’une entreprise opérationnelle en quatre à cinq jours et pour moins de 500 euros. “Trois fois moins que le processus classique”, assurent les deux entreprises.

 

Obtenir un certificat de dépôt des fonds en trois jours

Concrètement, au moment de sélectionner la banque où il souhaite déposer le capital social de sa société, l’utilisateur pourra créer un compte sur iBanFirst pour compléter l’opération en ligne. L’entrepreneur pourrait ainsi obtenir un certificat de dépôt des fonds en moins de 72 heures. “Nos clients n’ont pas forcément envie de se rendre dans une banque. Aujourd’hui il faut prendre rendez-vous, se déplacer, ça peut prendre en général entre une et deux semaines”, juge François Marill, cofondateur de LegaLife avec Thomas Rivoire et Olivier Adam.

 

Le reste du processus est presque entièrement automatisé grâce à des questionnaires. Un conseiller de LegaLife s’occupe ensuite de finaliser le dossier en publiant l’annonce légale et en déposant le dossier au greffe.

 

450 000 visiteurs uniques par mois

LegaLife propose des abonnements aux professionnels avec la possibilité de réaliser un nombre illimité de démarches. “En terme de clients, le nombre des particuliers et de professionnels est très similaire”, précise François Marill. “Les professionnels ont forcément une plus grosse part dans notre chiffre d’affaires parce qu’ils ont des besoins récurrents.” Avec 450 000 visiteurs uniques par mois, l’entreprise s’est fixée comme objectif de garder une croissance à deux chiffres tous les mois en 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale