Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Legrand poursuit son essor dans les infrastructures numériques et l’assistance à l’autonomie

Legrand annonce la création d’une coentreprise avec Neat, n°1 espagnol de l’assistance à l’autonomie. Hier, le limougeaud annonçait le rachat de Lastar, acteur américain des infrastructures numériques du bâtiment. Un essor continu.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Legrand poursuit son essor dans les infrastructures numériques et l’assistance à l’autonomie
Legrand poursuit son essor dans les infrastructures numériques et l’assistance à l’autonomie © Legrand

La croissance externe de Legrand ne faiblit pas. Et surtout pas dans ce que le groupe appelle ses "nouveaux segments d’activités". La société limougeaude a annoncé ce jeudi 6 février la création d’une coentreprise avec Neat, le leader espagnol de l’assistance à l’autonomie (environ 15 millions d’euros de chiffre d’affaires). De quoi positionner Legrand, selon son communiqué de presse, en numéro 2 européen de ce marché prometteur au vu du vieillissement de la population et du coût de l’hébergement dans les établissements de santé.

La veille, mercredi 5 février, Legrand a annoncé l’acquisition de Lastar, spécialiste américain des solutions préconnectorisées pour les réseaux voix-données-image (VDI) et audio-vidéo. Une acquisition de taille - Lastar compte 1 000 salariés pour un chiffre d’affaires d’environ 130 millions de dollars - qui permet au français de se renforcer dans les infrastructures numériques du bâtiment en complétant son offre dans le câblage structuré VDI.

Infrastructures numériques et assistance à l’autonomie font partie des nouvelles activités que le groupe développe à marche forcée. Incluant aussi la domotique et les systèmes d’efficacité énergétique qui s’appuient de plus en plus sur le pilotage logiciel, ces segments d’activité ont représenté 26% du chiffre d’affaires du groupe à fin septembre 2013. Il y a dix ans, ils ne représentaient que 10% des ventes.

Cet essor continu a largement fait appel à la croissance externe. Dans les infrastructures numériques, Legrand a ainsi racheté les américains Electrorack (armoires VDI pour datacenters) en 2011 et Middle Atlantic Products (armoires pour applications audio-video) en 2012. Le groupe est entré pleinement dans l’assistance à l’autonomie avec l’acquisition d’Intervox, leader français du secteur, en 2011. Le rachat du britannique Tynetec avait suivi en 2013. Véritable machine à acquisitions, le groupe ne devrait pas changer cette stratégie qui permet actuellement de pallier l’atonie de ses marchés traditionnels en Europe.

Manuel Moragues

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale