Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Leroy Merlin expérimente un robot inventaire

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Leroy Merlin travaille avec l'entreprise MCQ-Scan et l'Ecole polytechnique de Lille pour expérimenter un robot autonome capable de détecter toutes sortes d'anomalies en rayon : un produit absent, mal placé ou une erreur de prix. Encore à l'état de prototype, le dispositif doit être testé dans un magasin pilote.

Leroy Merlin expérimente un robot inventaire
Leroy Merlin expérimente un robot inventaire © Juliette Raynal - L'Usine Digitale

Faire déambuler un robot autonome dans les allées d'un magasin en dehors des heures d'ouverture. C'est le projet sur lequel planche Leroy Merlin. A l'occasion du salon Conext, qui se tient à Lille du 17 au 19 octobre 2017, le géant du bricolage expose un prototype d'un robot inventaire.

 

Un projet tripartite

Le dispositif figure parmi les 16 projets présentés par le Picom (Pôle de compétitivité des industries du commerce). Tous sont issus du programme New Shopping Experience qui associe systématiquement une entreprise porteuse d'une solution technologique, une enseigne (et parfois un laboratoire) autour d'un cas d'usage bien particulier.
Ici, l'enseigne de la famille Mulliez s'est rapprochée de la PME MCQ-Scan et de l'Ecole polytechnique de Lille. Leur collaboration a permis de mettre au point un prototype de robot autonome capable de réaliser de la captation et du traitement d'images.

 

Détecter les anomalies en rayons

Une interface permet de programmer le chemin du robot à travers le magasin. Celui-ci se déplace dans toutes les directions et se repère grâce à un Lidar. La même interface permet d'activer ses caméras. Les images enregistrées sont ensuite transmises sur des serveurs et analysées par les algorithmes de la société MCQ-Scan. "Le robot va analyser les rayons des surfaces de ventes et on va récupérer cette information pour la comparer à celle du catalogue afin d'identifier des anomalies, comme une erreur de prix, une absence de prix, un produit manquant ou mal placé", explique Christophe Eechaute de la PME lilloise. 

 

Ces informations peuvent être visualisées sur une sorte de tableau de bord en ligne ou être directement envoyées sous la forme d'alertes sur le smartphone d'un conseiller de vente. Les images collectées peuvent aussi être compilées dans un "store view" pour les équipes de la centrale. "Si un produit se vend très bien dans un magasin mais beaucoup moins bien dans un autre situé à 20 km cela peut s'expliquer par un souci de marchandising. Les équipes pourront alors analyser ce problème et donner des conseils au personnel du magasin", imagine Christophe Eechaute. La fonctionnalité "store view" peut aussi intéresser les fournisseurs qui pourront ainsi vérifier si leur PLV est bien en place.

 

Et pourquoi pas un drone inventaire ?

Aujourd'hui, le dispositif n'est qu'au stade du POC mais le but est de le déployer à court terme dans un magasin pilote. Le système de captation et de traitement d'images a été intégré à un robot terrestre mais il ne s'agit que d'un support parmi d'autres. MCQ-Scan n'exclut pas la possibilité de l'implémenter dans un drone. "Un drone a l'avantage de coûter moins cher et il est possible de programmer facilement son déplacement d'un point A à un point B", explique Christophe Eechaute.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale