Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 11 robots secouristes du Darpa Robotics Challenge

Valkyrie, Chimp ou Thor et les huit autres sortent des laboratoires des meilleures universités et entreprises américaines. Vendredi 20 et samedi 21 décembre, ces "robots secouristes" s’affrontent lors d’une compétition organisée par la Darpa (l’Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense). Les 17 équipes en concurrence n’ont eu que quelques mois pour fabriquer leur robot et l’entraîner à conduire un véhicule, grimper une échelle, ouvrir une porte ou encore fermer une valve. Découvrez ici ces 11 monstres de technologies.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 11 robots secouristes du Darpa Robotics Challenge
Les 11 robots secouristes du Darpa Robotics Challenge

Groupe A

Six équipes ont obtenu des financements de la Darpa et participent à la compétition en concevant leur propre robot et leur propre logiciel.

 

THOR

Thor pour Tactical Hazardous Operations Robot

Poids : 60 kg

Taille : 178 cm

Équipe : Virginia Tech (RoMeLa : Robotics and Mechanisms Laboratory) en collaboration avec l’Université de Pennsylvanie (GRASP Lab), Harris Corporation (Floride) et Robotis (Seoul, Corée du Sud).  

Points forts : L’équipe s’est concentrée sur la résistance du robot, son autonomie et son utilisation intuitive.

Le plus : Virginia Tech s’est déjà illustrée dans des compétitions de robots - en remportant notamment la compétition RoboCup (taille adulte et enfant) en 2011 et 2012.

 

DRC-Hubo

Poids : 60 kg

Taille : 140 cm

Équipe : Drexel University en collaboration avec l’Université du Delaware, Swarthmore College, lnstitut Polytechnique de Worcester, Université Columbia, Université de l’Ohio, Université Purdue, Georgia Tech, Piasecki Aircraft Corp., Université KAIST et Rainbow LLC (Daedeok Innopolis, Daejeon, South Korea)

Points forts : La team DRC Hubo a choisi de travailler en équipes séparées : chaque institution partenaire a reçu un exemplaire du robot et a eu pour mission de s’occuper d’une des huit épreuves du challenge.

Le plus : Totalement configuré pour la compétition, le robot fonctionne sur le principe du smartphone et ses applications. Le robot-smartphone réagit à l’application-tâche lancée.

 

SCHAFT

Poids : 95 kg

Taille : 148 cm

Équipe : Shaft Inc (racheté par Google) en collaboration avec le laboratoire Jouhou System Kougaku (JSK) de l’université de Tokyo

Points forts : Les chercheurs du laboratoire JSK maîtrisent déjà bien la locomotion bipédale ; leur laboratoire est presque entièrement dédié aux robots humanoïdes.

Le plus : Sa robustesse, grâce à des actionneurs pouvant atteindre 1000 tours par minute. Schaft a développé et breveté un nouveau type d’actionneur électrique qui renforce les “muscles” du robot, lui offrant dans le même temps un meilleur équilibre.

 

Valkyrie

Poids : 125 kg

Taille : 190 cm

Équipe : NASA - Johnson Space Center en collaboration avec l’Université du Texas et l’Université Texas A&M, Jacobs Engineering, Oceaneering Space Systems, Wyle Labs, General Motors, SUNY Buffalo, DC Shoes et l'Institute of Human and Machine Cognition (Floride).

Points forts : Le robot a été construit de manière à ce que chaque élément (membres, batterie, etc.) puisse être rapidement remplacé. Son bras gauche et son bras droit, construits à l’identique, sont d’ailleurs interchangeables.

Le plus : L’expérience de la NASA en robotique et ses ambitions - avec Valkyrie, la NASA regarde vers Mars. L’esthétique soignée de Valkyrie - notamment grâce à ses “vêtements” fonctionnels conçus sur mesure.

 

RoboSimian

Poids : 108 kg

Taille : 164 cm

Équipe : NASA - Jet Propulsion Laboratory (JPL) en collaboration avec l’université Stanford

Points forts : A contre-courant des autres participants, le Jet Propulsion Laboratory s’est davantage inspiré des singes que des humains : le robot possède quatre membres à trois doigts. L’équipe a fait le choix de la dextérité et la stabilité.  

Le plus : Le JPL est sorti vainqueur en 2012 du programme Autonomous Robot Manipulation Software (également organisé par la Darpa).

 

Chimp

Chimp pour CMU Highly Intelligent Mobile Platform

Poids : 108 kg

Taille : 164 cm

Équipe : Université de Carnegie Mellon - Centre National de Robotique et d’Ingénierie (Pennsylvanie)

Points forts : Chimp est à la fois bipède, quadrupède et... tank. L’équipe a installé sur les quatre membres du robot des chenilles lui permettant de rouler sur des terrains instables.

Le plus : Les actionneurs conçus spécialement pour Chimp lui permettent d’attraper des objets avec quasiment la même dextérité et la même force qu’un humain.

 

Groupe B et C

Sept équipes concourent dans les catégories “software only”. Les équipes du groupe B ont reçu des financements du Darpa, celles du groupe C développent leur logiciel par leurs propres moyens. Ces sept équipes se sont vues attribuer un robot fourni par la Darpa : le robot Atlas, conçu par Boston Dynamics.

 

ATLAS

Poids : 150 kg

Taille : 188 cm

Équipes concourant dans les catégories software :

IHMC Robotics : Florida Insitute for Human & Machine Cognition

MIT : Massachusetts Institute of Technology

HKU : Université d’Hong Kong

TRACLab : TRACLabs Inc.

WPI Robotics Engineering C Squad : Worcester Polytechnic Institute en partenariat avec Carnegie Mellon University

Vigir : TOorc Robotics, Technische Universität (TU) Darmstadt, Virginia Tech et Oregon State University

Trooper : Lockheed Martin Advanced Technology Laboratories en partenariat avec University of Pennsylvania et Rensselaer Polytechnic Institute

Points forts : Atlas est considéré comme l'un des robots humanoïdes les plus avancés au monde.

 

Groupe D

Quatre équipes concourent dans cette catégorie qui ressemble en tout point à celle du groupe A, si ce n’est que les équipes n’ont pas reçu de financement de la Darpa.

 

CHIRON

Poids : 68 kg

Taille : 91 cm

Équipe : Kairos Autonomi (Salt Lake City, Utah) en collaboration avec Autonomous Solutions, Inc

Points forts : Contrairement à ses concurrents, Chiron n’a pas quatre mais six membres. L’équipe a privilégié la stabilité avec ce robot hexapode.

Le plus : L’équipe Chiron bénéficie des dernières technologies développées par Kairos Autonomi. L’entreprise affirme vouloir développer puis commercialiser un produit viable à l’issue de la compétition.

 

Intelligent Pioneer Robot

Poids : 65 kg

Taille : 160 cm

Équipe : Institute of Advanced Manufacturing Technology, Hefei Institute of Physical Science, Chinese Academy of Science from Changzhou, Jiangshu, China.

Points forts : Peu d’informations dévoilées.

 

 

 

 

 

DRC-Hubo

Poids : 55 kg

Taille : 155 cm

Équipe : Kaist (Daejeon Metro City, Corée du Sud) en collaboration avec Rainbow Inc.

Points forts : Sa légèreté. Avec 55 kg, il est un des plus légers robots humanoïdes à taille humaine.

Le plus : L’expérience de Kaist en conception de robots humanoïdes.

 

 

 

 

Buddy

Poids : 16 kg

Taille : 147 cm

Équipe : Colorado Mesa University en collaboration avec Genesis Engineered Solutions et l’université du Colorado.

Points forts : Sa légèreté et ses servocommandes intelligentes - chaque servocommande est équipée d’un microprocesseur, ce qui facilite les communications avec le robot.

Le plus : Avec ses 16 kilos, Buddy a besoin de beaucoup moins d’énergie que ses concurrents pour bouger.

Charlotte Alix

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale