Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Les 20 de l'insurtech] DreamQuark fidélise les clients des assureurs

La start-up DreamQuark a développé une plate-forme d'intelligence artificielle qui est utilisée par une dizaine de clients majeurs de la banque et de l'assurance, dont AG2R La Mondiale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

DreamQuark fidélise les clients des assureurs
[Les 20 de l'insurtech] DreamQuark fidélise les clients des assureurs © Jean-Marc Guerin

Elue fintech de l'année 2017 par le pôle de compétitivité Finance Innovation, la start-up DreamQuark n'intéresse pas que les banques. Sa technologie Brain vise également le monde de l'assurance.

 

  • Catégorie : solutions technologiques dédiées aux assurances
  • Date de création : 2014
  • Localisation : Paris
  • Nombre d'employés : une trentaine de collaborateurs
  • Chiffre d'affaires : 8 millions d'euros visés en 2018
  • Fonds levés : 3 millions
  • Références clients : AG2R La Mondiale, BNP Paribas

 

 Fondée par Nicolas Meric en 2014, la jeune pousse a mis au point une plate-forme baptisée Brain pour le développement d'une batterie d'applications autour de la segmentation client, de l'octroi de crédit, de l'anti-blanchiment, de la fraude ou encore de la rétention client. Brain s'adresse non pas aux data scientists mais aux collaborateurs confrontés à des problématiques métier qui n'ont pas de compétences particulières en traitement de données et en développement algorithmique.

 

Des alertes anti-fraude... et leur explication

La plate-forme repose sur des algorithmes d'apprentissage profond (deep learning) et des règles maison qui permettent de faciliter leur entraînement. DreamQuark se distingue également par sa capacité à rendre intelligible la technologie. "Par exemple, pour les cas de fraude, les équipes reçoivent en temps normal des alertes à traiter. Avec notre solution, non seulement elles reçoivent moins d'alertes non pertinentes, mais pour chaque alerte pertinente, elles ont une explication qui leur permet de demander des justificatifs supplémentaires, de poursuivre leur investigation", explique Nicolas Meric.

 

DreamQuark travaille aujourd'hui avec une dizaine de clients majeurs de la banque et de l'assurance, dont AG2R La Mondiale qui utilise Brain pour réduire le taux d'attrition. La jeune pousse a récemment levé 3 millions d'euros et vise un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros pour l'exercice 2018. Dans les mois à venir, elle entend accélérer son développement en Europe et en Afrique et poursuivre ses efforts de R&D pour développer "l'esprit critique" de ses algorithmes. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale