Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Les 20 de l’insurtech] Fluo joue les coachs en assurance

Plus qu'un simple comparateur d'assurances, Fluo analyse les contrats souscrits par ses utilisateurs et leur permet d'optimiser leur couverture.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Fluo joue les coachs en assurance
[Les 20 de l’insurtech] Fluo joue les coachs en assurance © Fluo

Qui lit vraiment les petites lignes de ses contrats d’assurance ? Pas grand monde. L’insurtech Fluo, créée en 2013 à Paris par Jehan de Castet (ancien patron du comparateur LesFurets.com et Laurent Foisset) le fait gratuitement à la place de ses utilisateurs.

 

En épluchant de façon automatisée l’ensemble de leurs contrats (y compris ceux liés aux cartes bancaires, aux locations, billets d’avion…), Fluo traque les doublons et permet d’optimiser sa couverture au prix le plus juste. Elle joue donc un rôle de comparateur en assurances, avec une promesse d’impartialité, sans mettre en avant tel ou telle marque. Selon la start-up, installée dans le campus de start-up parisien Station F, un utilisateur de la solution économiserait en moyenne 500 euros par an.

 

Fluo a débuté en proposant sa propre application mobile, centrée sur les assurances les plus courantes : auto, santé, habitation. Avec un succès croissant : en 2017, l’application a passé la barre des 100 000 téléchargements.

 

Proposer le service aux néobanques

  • Catégorie : Courtiers assurance non vie
  • Localisation : Paris (Station F)
  • Nombre d’employés : 21
  • Chiffre d’affaires 2017 : NC
  • Fonds levés depuis la création : 3 millions d’euros (Credit mutuel Arkea, Evolem)
  • Références clients : Mondial Assistance, AIG, Europ Assistance, April, Présence Assistance, Assurinco, Evaneos, Marco Vasco

 

La start-up veut se développer sur deux fronts. D’abord en étendant la palette d’assurances intégrées, notamment l’assurance emprunteur, depuis peu renégociable tous les ans, la prévoyance et les couvertures professionnelles. Les assurances liées aux voyages sont déjà gérées.

 

Fluo a aussi une approche B2B et cherche à s’intégrer à des applications tierces, via des API. Elle vise en particulier les néobanques. De par ses liens avec le Credit Mutuel Arkea, qui l’a financée à hauteur de 2 millions d’euros en 2017, Fluo propose déjà ses services à l’intérieur de l’application de sa fintech interne Max.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media