Tout le dossier Tout le dossier

[Les 20 de l'insurtech] Fundvisory déploie son robo-advisor en marque blanche

Fundvisory a développé un robo-advisor dédié aux banques et aux assurances. Huit acteurs institutionnels ont opté pour cette technologie et environ 150 conseillers financiers l'utilisent. 

Partager
[Les 20 de l'insurtech] Fundvisory déploie son robo-advisor en marque blanche

Fondée en octobre 2015, la start-up Fundvisory a développé un robo-advisor. Sa distinction par rapport aux autres solutions existantes ? "Nous proposons un robo-advisor nativement B2B2C", répond Nicolas Gonzalez, CEO et fondateur de la jeune pousse. La solution ne s'adresse donc pas directement aux utilisateurs finaux, mais aux institutions financières, "ce qui nous a permis de nous concentrer sur la technologie et non sur l'acquisition client", souligne l'entrepreneur.

Concrètement, la solution s'articule autour de plusieurs API modulaires qui permettent d'améliorer la connaissance du profil du client (grâce à des algorithmes de machine learning), la construction automatique d'un portefeuille personnalisé et de proposer des outils de simulation ou de reporting. La solution automatisée et paramétrable s'adresse aux conseillers financiers, aux banques de détail et aux assureurs en ligne. Nicolas Gonzalez tient à le préciser : "Le but n'est pas de remplacer le conseiller financier. Notre solution est justement un outil d'aide à la décision et de benchmark pour le conseiller".

Huit clients institutionnels

  • Catégorie : services aux assurances et courtiers
  • Date de création : octobre 2015
  • Localisation : Paris
  • Nombre de collaborateurs : une dizaine
  • Chiffre d'affaires : NC
  • Fonds levés : 300 000 euros auprès de business angels
  • Références clients : Aviva et Epargne Actuelle

 

Aujourd'hui, Fundvisory compte huit clients institutionnels, dont le groupe d'assurance Aviva et la plate-forme de courtage Epargne Actuelle, spécialisée dans la distribution de contrats d'assurance vie. Environ 150 conseillers utilisent la plate-forme technologique de Fundvisory et celle-ci touche une centaine de milliers de clients finaux (certaines institutions ayant choisi de la rendre accessible à leurs clients)

Fundvisory se rémunère sous le modèle de licence et ne communique pas encore sur son chiffre d'affaires. "Dans les mois à venir, nous allons nous concentrer sur la standardisation de nos outils et l'implémentation de deux projets de recherche avancée autour de la donnée", indique Nicolas Gonzalez.

PARCOURIR LE DOSSIER

Assurance

[Les 20 de l'insurtech] Alan casse les codes de l'assurance santé

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Utocat facilite l'adoption de la blockchain

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Shift Technology chasse les fraudes à l'assurance

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Liberty Rider, l'app dédiée aux motards, accélère

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Moonshot Internet voit le futur de l'assurance dans les mini services

Insurtech

[Les 20 de l’insurtech] WeProov crée de la confiance avec des preuves numériques

Insurtech

[Les 20 de l’insurtech] Fluo joue les coachs en assurance

Insurtech

[Les 20 de l'insuretch] Inspeer drague les conducteurs de véhicules électriques

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Wizzas taille des produits sur-mesure pour chaque communauté

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Nalo transforme l'assurance vie en gestion de projets

Assurance

[Les 20 de l'insurtech] Yomoni muscle son robot conseiller pour mieux gérer votre épargne

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Otherwise décline ses produits collaboratifs

Assurance

[Les 20 de l'insurtech] Wilov veut casser les codes de l'assurance auto

Assurance

[Les 20 de l'insurtech] Assurup crée des contrats sur-mesure pour l'économie de l'innovation

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] Wesave dissèque les produits d'épargne

Assurance

[Les 20 de l'insurtech] +Simple fait grandir son robot courtier

Insurtech

[Les 20 de l'insurtech] DreamQuark fidélise les clients des assureurs

Assurance

[Les 20 de l'insurtech] Wecover déploie son assurance auto collaborative

Assurance

[Les 20 de l'insurtech] Minalea passe au peigne fin les contrats d’assurance

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS