Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Les 20 de l'insurtech] Wesave dissèque les produits d'épargne

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Wesave a développé un robot-conseiller et un agrégateur pour permettre aux particuliers d'avoir une vue complète sur leurs produits d'épargne. La start-up parisienne espère séduire 20 à 25 000 clients d'ici à cinq ans. 

Wesave dissèque les produits d'épargne
[Les 20 de l'insurtech] Wesave dissèque les produits d'épargne © Wesave

Comme Nalo et Yomoni, WeSave s'attaque à la clientèle patrimoniale des banques privées. Fondée en 2012, la start-up parisienne édite une plate-forme de gestion et de distribution de produits d'épargne.

 

WeSave Epargne propose actuellement un contrat d'assurance vie qui intègre un mandat de gestion réparti sur dix profils de risque, du plus prudent au plus dynamique. Un profil défini grâce à des algorithmes maison distingués lors du concours mondial innovation 2014. WeSave prévoit de diversifier ses produits en ajoutant notamment des placements immobiliers en SPCI. Après avoir lancé une offre très haut de gamme avec un ticket d'entrée à partir de 10 000 euros, Wesave propose désormais également une offre beaucoup plus accessible avec un investissement minimum de 300 euros.

 

Un agrégateur d'épargne

  • Catégorie : Courtier assurance vie
  • Date de création : 2012 et lancement commercial en 2016
  • Localisation : Paris 
  • Nombre de collaborateurs : 25
  • Chiffre d'affaires : NC
  • Fonds levés : augmentation de capital réalisée auprès d'Amundi. Montant non communiqué.
  • Nombre de clients : 20 à 25000 clients visés d'ici à 5 ans.

 

En parallèle, la start-up a développé une seconde activité baptisée WeSave Conseil. Il s'agit d'une plate-forme d'agrégation d'épargne. "Alors que Bankin et Linxo proposent un agrégateur de comptes courants, nous nous positionnons sur les comptes d'épargne", précise Jonathan Herscovici, président et cofondateur de WeSave. La start-up ne se contente pas de récupérer les soldes des comptes grâce au web scrapping, elle propose également une analyse et un audit de l'épargne en fonction de quatre critères : allocation, performance, risque et frais. Une fois cet audit réalisé, WeSave conseille le client pour qu'il optimise son épargne.

 

WeSave espère atteindre les 20 à 25 000 clients d'ici à 5 ans et souhaite collecter un milliard d'euros sur ce même laps de temps. En parallèle de son activité B2C, elle travaille avec quelques acteurs traditionnels. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale