Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 3 événements qui ont transformé l'informatique en numérique

La révolution en cours dans l'informatique trouve ses origines dans trois évènements majeurs qui ont eu lieu au cours de la dernière décennie, selon le cabinet Chappell & Associés. Mais aucun n’est l’œuvre d’un acteur traditionnel du numérique comme IBM, Microsoft, HP ou VMware.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 3 événements qui ont transformé l'informatique en numérique
Les 3 événements qui ont transformé l'informatique en numérique © Flickr/cc Bob Mical
Le digital vit une révolution inédite qui bouleverse à la fois la technologie, les modèles économiques et les usages. Cette révolution entraîne à son tour une transformation en profondeur de l’ensemble de l’économie. Selon le cabinet américain Chappell & Associés, elle trouve ses origines dans trois évènements majeurs qui ont surgi lors de la dernière décennie.
 
L'entrée en Bourse de Salesforce
 
Le premier est l’introduction en bourse en 2004 de Salesforce, leader des services de gestion de la relation client et inventeur du modèle de vente de logiciel en tant que service cloud ou SaaS (Software as a service). "Il a fait validé le SaaS, jusqu’ici considéré juste une nouvelle technologie, comme un business viable", commente David Chappell, analyste et écrivain spécialiste du digital au sein du cabinet Chappel & Associés.
 
Le lancement d'Amazon Web Services
 
Le deuxième est le lancement en 2006 d’Amazon Web Services, le bras armé d’Amazon dans le cloud computing, aujourd’hui leader mondial des services d’infrastructure numérique à la demande, à savoir le PaaS (Platform as a service) et IaaS (Infrastructure as a service). "Curieusement, cet évènement est passé inaperçu, note David Chappell. Peu de gens y ont prêté attention. Pourtant, il va avoir un impact considérable sur l’industrie du numérique."
 
L'iPhone d'Apple
 
Le troisième est l’arrivée en 2007 sur le marché de l’iPhone, le smartphone d’Apple. "Il a ouvert l’ère de l’Internet mobile et transformé le téléphone en une plateforme d’applis et de services reposant sur des capacités de traitement et stockage dans le réseau, c’est-à-dire dans le cloud", décrit l’analyste de Chappell & Associés.
 
Un défi pour les acteurs traditionnels
 
Ces trois évènements constituent les actes fondateurs du cloud computing, chacun ayant apporté une brique essentielle à l’édifice. "Ce qui est intéressant, c’est qu’aucun n’est l’œuvre d’un acteur traditionnel de l’informatique comme IBM, HP, Microsoft ou VMware", remarque David Chappell. 
 
Rien d’étonnant alors à ce que ces derniers restent à la traîne dans le cloud computing et qu’ils rencontrent des grandes difficultés à se transformer. "Ils tentent de s’adapter à la nouvelle donne avec pour la plupart des résultats plutôt mitigés, observe David Chappell. Normal. Cette révolution, ils la subissent. Ils n’en sont pas les moteurs. "
 
 IBM, HP, VMWARE CONDAMNÉS AUX MARCHÉS DE NICHE
 
Mais ces acteurs ont de gros moyens financiers et  l'avantage, sur Amazon Web Services ou Salesforce nouveaux venus dans le digital, de disposer déjà de précieux portefeuilles de clients dans les administrations et les entreprises. Ont-ils des chances de rattraper leur retard ?"Microsoft peut-être, mais pas IBM, HP ou VMware, répond le spécialiste. Ces acteurs sont condamnés à se cantonner à des marchés niches."
 
media