Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 50 de la fintech : Anaxago, pour financer des entreprises de croissance et des projets immobiliers

Anaxago est une plate-forme de crowdequity, qui permet aux investisseurs de financer des start-up en échange d'actions, mais également des projets de promotion immobilière.   
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 50 de la fintech : Anaxago, pour financer des entreprises de croissance et des projets immobiliers
Les 50 de la fintech : Anaxago, pour financer des entreprises de croissance et des projets immobiliers © Anaxago
 
Catégorie : Crowdequity
Date de création : Février 2012
Localisation : Paris
Nombre d'employés : 19
Chiffre d'affaires 2014 : 650 000 euros
Levées de fonds : 1,2 million d'euros
Références clients : Running Heroes, Flashgap, Payplug...
Nombre d’utilisateurs/de clients : 4500 utilisateurs actifs (50 000 membres)
 
Placer ses économies en finançant des PME de croissance. C'est le mot d'ordre qui a fait naître en 2012 la plate-forme de crowfunding Anaxago. L'entreprise est spécialisée dans la collecte de fonds pour les start-up auprès de contributeurs, qui reçoivent en échange des actions dans la jeune pousse (crowdinvesting).
 
Le quidam peut investir un minimum de 1000 euros par projet. En juin 2015, 55 entreprises s'étaient financées sur Anaxago, pour un montant global de 23 millions d'euros. Les entrepreneurs qui lèvent des fonds collectent en moyenne 350 000 euros sur le site.
 
un nouveau statut
La loi encadrant les activités des plates-formes de crowdinvesting a changé en octobre 2014 : elles sont devenues des conseillers en investissement participatif (CIP). Auparavant, les start-up ne pouvaient pas lever des montant supérieurs à 100 000 euros via ces sites, sauf auprès d'investisseurs dis "qualifiés".
 
 
Ce statut réduisait la "foule" participant au financement des entreprises à des personnes travaillant depuis au moins un an dans le secteur de la finance, ou détenant un portefeuille d'instruments financiers supérieur à 500 000 euros. Autant dire pas grand monde. 
Ces barrières ont aujourd'hui sauté : les entreprises peuvent lever jusqu'à 1 million d'euros chez un CIP, sans prospectus (un document extrêmement fouillé détaillant les modalités de gestion d'une entreprise, validé par l'Autorité des marchés financiers).
 
booster la promotion immobilière
La sélection à l'entrée est forte chez Anaxago : les entreprises doivent remplir un dossier et présenter leur business plan, qui est examiné en détail par des spécialistes de la finance. L'entreprise organise tous les mois des rendez-vous entre les entrepreneurs et leurs potentiels investisseurs, pour que les deux parties puissent échanger autour des projets. 
 
Anaxago a développé son activité sur une nouvelle branche de l'économie en octobre 2014 : elle lève de l'argent pour des projets de promotion immobilière. En un an, la plate-forme a collecté 14 millions d’euros, pour 30 projets, auprès d'un demi-millier d'investisseurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale