Les 50 de la fintech : Kyriba, pour gérer facilement sa trésorerie d'entreprise

L'éditeur de logiciel Kyriba développe des solutions de gestion de trésorerie et de gestion du risque destinées aux professionnels. 

Partager
Les 50 de la fintech : Kyriba, pour gérer facilement sa trésorerie d'entreprise

Catégorie : gestion de trésorerie

Date de création : 2003

Localisation : Siège social à San Diego (Californie), bureaux à Paris (entre autres)

Nombre d'employés : 400

Chiffre d'affaires 2014 : Non communiqué

Levées de fonds : Plus de 80 millions de dollars

Références clients : Eurostar (transport), Accor (hôtellerie), Colas (BTP), Dassault Systèmes (éditeur de logiciels), Europcar (location de véhicules), Amazon (e-commerce)…

Nombre d’utilisateurs/de clients : 45000 utilisateurs, plus de 1000 clients

La société franco-américaine Kyriba n'est pas née de la dernière pluie : créée en 2003, elle proposait aux professionnels des logiciels de gestion de trésorerie et de gestion du risque bien avant que le terme "fintech" n'ait émergé. La société a levé plus de 80 millions de dollars depuis sa création et compte de gros bonnets parmi ses clients, comme le géant du e-commerce Amazon, ou encore l'hôtelier Accor.

L'éditeur de logiciels financiers a présenté en 2015 une nouvelle offre. Elle permet notamment aux fournisseurs des grands groupes de dégager de la trésorerie, grâce à l'escompte (document attestant du paiement d'une facture avant le terme) de leurs créances (remboursement d'une somme due par un tiers).

faire fructifier sa trésorerie

Cette offre dite de dynamic discounting implique deux acteurs : les donneurs d'ordres et leurs fournisseurs. Les premiers utilisent leurs excédents de trésorerie pour payer les factures de leurs fournisseurs avant le terme, en échange d'un escompte. Le fournisseur verse au groupe une certaine somme d'argent (un intérêt en quelque sorte) en échange de ce règlement effectué à l'avance.

Retour sur notre mur des 50 pépites françaises de la fintech

Cette pratique est d'habitude mise en place par les banques : elles prêtent à une entreprise créancière l'argent que son client lui doit avant la fin du délai de paiement. Au moment où le client paye sa facture, le créancier rembourse la banque.

Kyriba permet aux donneurs d'ordres de prendre la place de la banque : ils font ainsi fructifier leur trésorerie (grâce au versement d'un intérêt par le fournisseur) et assurent la pérennité de leur chaîne d'approvisionnement, car le fournisseur de souffrir d'un manque de trésorerie.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS