Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 50 de la fintech : Utocat, pour que les commerçants acceptent les paiements en bitcoins

La fintech Utocat a développé un système qui permet aux commerçants d'accepter les paiements en bitcoins. Ils sont immédiatement convertis en euros, pour que l'utilisateur ne prenne pas de risque de change. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 50 de la fintech : Utocat, pour que les commerçants acceptent les paiements en bitcoins
Les 50 de la fintech : Utocat, pour que les commerçants acceptent les paiements en bitcoins © Lélia de Matharel

Catégorie : Bitcoin

Date de création : Novembre 2014 

Localisation : Lille

Nombre d'employés : 

Chiffre d'affaires 2014 : 17 000 euros

Levées de fonds : Prévue courant 2016 

Références clients : Banque Accord, Euratechnologies (incubateur), Envies de saison (commerçant)

Nombre d’utilisateurs/de clients : Le produit est encore en version test

La start-up lilloise Utocat a développé une application gratuite qui permet aux commerçants d'accepter des paiements en bitcoins. Cette monnaie virtuelle qui n'est contrôlée par aucune banque centrale aurait, selon l'entreprise, environ un million d'utilisateurs dans le monde.

 

Retour sur notre mur des 50 pépites françaises de la fintech

 

La solution d'Utocat convertit en bitcoins le montant total de l'achat du client, produit un QR code qu'il flashe avec son smartphone et débite son portefeuille numérique (qui contient des unités de la crypto monnaie). Ils sont immédiatement convertis en euros : si le client a payé 5 euros, le détaillant est certain de recevoir cette somme sur son compte en banque. Le commerçant ne prend pas le risque que la monnaie perde de la valeur à cause de la spéculation dont le bitcoin fait l'objet sur les marchés.

 

Une version beta de l'application fonctionne actuellement dans un point de vente en France, Envie de Saison, au siège Oney Banque Accord à côté de Lille. La jeune pousse vise début 2016 un déploiement dans 500 magasins en France et une levée de fonds, pour accélérer la commercialisation de son application.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale