Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 50 du recrutement : Assessfirst, champion du recrutement durable

Fort d'une expérience dans les tests de recrutement, Assessfirst a pivoté. Désormais, l'entreprise aide les entreprises à identifier les meilleurs candidats.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 50 du recrutement : Assessfirst, champion du recrutement durable
Les 50 du recrutement : Assessfirst, champion du recrutement durable © Assessfirst

Catégorie : Affinitaire et prédictif
Date de création : Août 2002
Localisation : Paris (bureaux à New York)
Chiffre d'affaires 2015 : 1,8 million d'euros
Levée de fonds : L'entreprise appartient aux fondateurs
Références client : Axa, Quick, Engie, TF1, Carrefour
Le fameux pivot, Assessfirst l'a réalisé il y a deux ans, quand l'entreprise spécialisée dans le test de recrutement durant 12 ans a décidé de passer d'une logique descriptive à une logique prédictive et mesurable. Avec les outils développés, la start-up se fait forte de répondre à ces deux questions (parmi d'autres) : la personne recrutée va-t-elle réussir ? Sera-t-elle heureuse ?

 

Assessfirst ne sélectionne pas de candidats, l'entreprise applique ses outils aux CV auxquels elle applique son modèle pour mesurer le potentiel, soit "la capacité de raisonnement, les motivations, la personnalité", précise David Bernard, le CEO de l'entreprise.

 

Pour toutes les tailles, pour tous les profils

Ce modèle n'est pas réservé aux seuls grands groupes. PME et ETI y ont de plus en plus recours. Pour cela, elles peuvent s'appuyer sur l'expertise d'une entreprise qui, depuis ses débuts, a évalué plus de cinq millions de personnes et revendique plus de 3000 clients situés dans 30 pays.

 

L'outil n'est pas réservé non plus aux seuls cadres supérieurs. Une entreprise française s'en sert par exemple pour évaluer les compétences de poseurs de radiateurs. De même, une école de commerce française du Top 3 utilise ses outils pour aider à l'orientation des étudiants. Rien n'est laissé au hasard. Quand une entreprise retient la solution d'Assessfirst, des points sont organisés au bout de 12, 24 et 36 mois pour vérifier si les personnes recrutées de cette façon sont ou non efficaces et leur taux de turn over.

Retrouvez toutes les entreprises de notre dossier "50 pépites françaises du recrutement"

 

Outre le service proposé au client, ces résultats permettent de revoir le modèle dévéloppé et à améliorer son caractère prédictif. C'est aussi le signal de l'engagement à moyen terme d'Assessfirst auprès de ses clients.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.