Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 50 du recrutement : Cornerjob, pour trouver un job en 24 heures

La plateforme Cornerjob simplifie les échanges entre recruteurs et chercheurs d'emploi et augmente les chances de décrocher un poste.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 50 du recrutement : Cornerjob, pour trouver un job en 24 heures
Les 50 du recrutement : Cornerjob, pour trouver un job en 24 heures © Cornerjob

Catégorie : Recrutement mobile
Date de création : Juin 2015
Localisation : Paris, Barcelone, Milan, Madrid, Mexico...
Nombre d'employés : Une soixantaine
Chiffre d'affaires 2015 : NC
Levées de fonds depuis la création : 15,5 millions de dollars
Détail des levées de fonds : 10 millions de dollars en janvier 2016 investis par Antai venture builder, Bonsai venture capital et Cube investments, puis 5,5 millions de dollars récoltés auprès de TF1, Mediaset et TV Azteca en mai 2016
Références clients : Adecco, Décathlon, MacDonald, Hippopotamus, Accor, Médecins sans frontières... xte
Elle est téléchargée 500 000 fois chaque mois. Cornerjob, l'application de matching entre salariés peu qualifiés et employeurs, connaît un succès foudroyant. "Notre force, c'est de proposer un tchat intégré dans la plateforme pour mettre en relation directement les deux parties", avance David Rodriguez, le CEO de la jeune pousse créée en 2015.

 

Autre particularité de l'application : au bout de 24 heures, une candidature à un poste est supprimée. Impossible alors pour l'utilisateur de repostuler pour la même offre. "Ce dispositif incite les chercheurs d'emploi à candidater ailleurs et permet aux sociétés de recevoir un maximum de candidatures", poursuit le cofondateur de Cornerjob. Un dispositif très efficace : depuis son lancement, 100 000 contrats ont été signés. En tout, près de 40 000 entreprises dont MacDonald, Médecins sans frontières ou encore Adecco ont sollicité ses services. Des nombres qui donnent le tournis : "Pour 2017, on devrait dégager un chiffre d'affaires de plusieurs dizaines de millions d'euros", annonce David Rodriguez.

 

Retrouvez toutes les entreprises de notre dossier "50 pépites françaises du recrutement"

 

La monétisation du service, qui devrait être appliquée à la rentrée, facturera les entreprises à chaque nouveau candidat contacté sur le site. Pour 500 mises en relation, il faudra donc débourser quelques centaines d'euros. Le service restera gratuit pour les candidats.

 

Adrian de San Isidoro

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.