Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les 50 du recrutement : Scoringline fait le tri parmi les candidats avant l'entretien final

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Scoring line propose un parcours de présélection complet.

Les 50 du recrutement : Scoringline fait le tri parmi les candidats avant l'entretien final
Les 50 du recrutement : Scoringline fait le tri parmi les candidats avant l'entretien final © Scoringline

Catégorie : Affinitaire et prédictif
Date de création : 2013
Localisation : Paris
Nombre d'employés : 15
Chiffre d'affaires 2015 : NC
Total des fonds levés : 700 000 euros
Références clients : Parashop, Carrefour, Uniqlo, Agnès B
Pour présélectionner les candidats et ne convoquer que les bons à l'entretien final, Nicolas Berloty a créé Scoring line. "La première étape du parcours de recrutement est un questionnaire établi par nos soins ou par l'entreprise", explique le fondateur de la start-up. Parlez-vous anglais ? Avez-vous le permis de conduire ? Ces premières questions sont éliminatoires.


"La deuxième phase est un entretien audio ou vidéo minuté en différé avec des mises en situation concrètes", poursuit l'entrepreneur. Avant de lancer l'enregistrement, le candidat dispose d'un temps de réflexion. Notre solution lui laisse par ailleurs le choix des armes. Si la vidéo l'angoisse et que le client l'autorise, il peut tout à fait passer en audio." Le but du dispositif est de mettre à l'aise les postulants pour les aider à donner le meilleur d'eux-mêmes.

 

Après un dernier questionnaire, Scoring line hiérarchise les candidats des meilleurs aux moins bons. Les mises en situation de la phase deux sont alors évaluées par les recruteurs. "Quand ils regardent les tests, une grille de notation par critères mise au point avec l'entreprise apparaît et lui permet d'évaluer le plus objectivement possible les candidats", ajoute Nicolas Berloty. Les meilleurs sont ensuite glissés dans la short list puis convoqués pour l'entretien final.

 

Retrouvez toutes les entreprises de notre dossier "50 pépites françaises du recrutement"

 

Disponible entre 4000 et 40000 euros selon le volume de candidatures à traiter, Scoring line a été adoptée par une soixantaine d'entreprises dont Uniqlo et Carrefour. Pour 2016, la start-up vise un chiffre d'affaires de 300 000 euros.

 

Adrian de San Isidoro

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale