Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 50 du recrutement : Seekube recrée les salons de recrutement en ligne et trouve les jeunes diplômés

Seekube organise des forums de recrutement dématérialisés pour faciliter les rencontres entre candidats et employeurs, et propose un outil de recherche pour trouver les meilleurs parcours d'étude en quelques clics.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 50 du recrutement : Seekube recrée les salons de recrutement en ligne et trouve les jeunes diplômés
Les 50 du recrutement : Seekube recrée les salons de recrutement en ligne et trouve les jeunes diplômés © Seekampus

Catégorie : Marque employeur
Date de création : 2011 (site lancé en 2014)
Localisation : Paris
Nombre d'employés : 19
Chiffre d'affaires 2015 : NC
Levées de fonds depuis la création : 400 000 euros en 2011
Détail des levées de fonds : Business angels
Références clients : Chanel, Air France, BEPC, Roche, Procter & Gamble
Les professionnels ont de moins en moins le temps de se déplacer sur les salons de recrutements. C'est pourquoi Seekube a recréé un espace dématérialisé pour leur permettre de rencontrer les candidats à distance. "Une session dure en moyenne une semaine, pendant laquelle recruteurs et chercheurs d'emploi peuvent échanger comme dans un vrai salon, explique le cofondateur de la start-up Paul Cassarino. Quand une entreprise est intéressée par un profil, elle lui propose un créneau pendant l'événement. Le candidat accepte ensuite ou non la proposition."


Pour dynamiser les rencontres, la plateforme intègre des outils d'entretien vidéo ou audio. Avant le lancement de l'événement, les candidats participants peuvent manier un étrange cube en 3D propre à chaque entreprise. En le tournant, ils découvrent les interviews vidéo des dirigeants. Un façon de les familiariser aux différentes cultures d'entreprise et les pousser à rencontrer les recruteurs. Chaque forum peut rassembler jusqu'à 200 sociétés. Gratuit pour les candidats, le service est facturé aux entreprises entre 1000 et 4000 euros selon la taille de l'événement.

 

Retrouvez toutes les entreprises de notre dossier "50 pépites françaises du recrutement"

 

La start-up vient par ailleurs de lancer Seekampus, un outil pour rechercher stagiaires, alternants et profils fraichement diplômés par compétences, niveau d'étude et disponibilité. "En quelques clics, on sait par exemple quelles sont les formations en big data, quand débutent les périodes de stage et qui contacter", complète Paul Cassarino. Déjà plus de 25 000 parcours sont déjà référencés. Pour 2016, le cofondateur espère atteindre 1,2 million d'euros de chiffre d'affaires.

 

Adrian de San Isidoro

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.