Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 50 du recrutement : Vadequa, pour trouver les candidats qui adhérent à votre culture

Vadequa identifie votre culture d'entreprise et les candidats qui la partagent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 50 du recrutement : Vadequa, pour trouver les candidats qui adhérent à votre culture
Les 50 du recrutement : Vadequa, pour trouver les candidats qui adhérent à votre culture © Vadequa

Catégorie : Affinitaire et prédictif
Date de création : 2012
Localisation : Montpellier
Nombre d'employés : 4
Chiffre d'affaires 2015 : Environ 180 000 euros
Financement : sur fonds propres
Références clients : Manpower group, Interiman group, Fontalvie
Pour assurer à ses clients de recruter des candidats en phase avec leurs valeurs, la start-up Vadequa propose une solution deux en un. "Si la société le souhaite, on peut d'abord réaliser un audit de la culture d'entreprise en envoyant un questionnaire aux salariés", explique Arnaud Knobloch, président de la jeune pousse née en 2012 à Montpellier. Une fois les questionnaires remplis et collectés, Vadequa les analyse et dresse le profil psychologique de la boîte.


Sur cette base et à partir de critères, établis avec le client, elle paramètre un questionnaire envoyé aux candidats. Le but est de déterminer leur correspondance avec la culture d'entreprise. A la fin du processus, les postulants sont classés du plus au moins compatible. Le recruteur peut également accéder à un bilan de personnalité rédigé pour chacun des candidats afin d'affiner son jugement.
 

Retrouvez toutes les entreprises de notre dossier "50 pépites françaises du recrutement"

 

Le testing, utilisé notamment par ManpowerGroup, est facturé entre 500 et 25 000 euros selon le nombre de candidats à tester et la taille de l'entreprise. Le tarif de l'audit, lui, commence à 1500 euros et augmente en fonction du nombre de collaborateurs à sonder. En 2015, Vadequa a dégagé un chiffre d'affaires d'environ 180 000 euros.

 

Adrian de San Isidoro

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.