Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 70 de la mobilité : Deliver.ee donne des armes aux commerçants pour contrer Amazon

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Deliver.ee fournit des outils aux commerçants et e-commerçants pour livrer rapidement ou sur rendez-vous, grâce à ses 220 sociétés de transport partenaires en France, mais aussi à Bruxelles et Genève.

Les 70 de la mobilité : Deliver.ee donne des armes aux commerçants pour contrer Amazon
Les 70 de la mobilité : Deliver.ee donne des armes aux commerçants pour contrer Amazon © Deliver.ee

Retour sur notre mur des 70 pépites françaises de la mobilité

 

Catégorie : livraison / logistique
Création : décembre 2013
Localisation : Paris
Salariés : 11
Fonds levés depuis la création : 1 million d'euros
Deliver.ee (à ne pas confondre avec le service de livraison de repas britannique Deliveroo) avait été pensé, à son lancement, comme une nouvelle arme sur mesure pour les e-commerçants. Mais au final, le service est également utilisé par les commerçants classiques, afin de proposer la livraison rapide à leurs clients. Les outils de Deliver.ee peuvent aussi bien être intégrés aux sites de e-commerce qu'aux caisses et dispositifs en magasins.

 

La start-up s'appuie pour cela sur 220 sociétés de transport locales, représentant une force de frappe de 2000 livreurs (dont un tiers avec des modes de livraison sans émissions). "Nous choisissons avec soin nos partenaires, pour garantir la qualité et l'intégrité de nos prestations", explique Michaël Levy, fondateur de la société.

 

booster de ventes

Deliver.ee couvre ainsi les principales agglomérations françaises, mais aussi Genève et Bruxelles. La plate-forme, comme ses concurrents, a bâti un algorithme pour trouver le livreur le plus adapté à la prestation au meilleur tarif dans une zone donnée. Deliver.ee propose plusieurs offres aux commerçants : venir récupérer un article à retourner pour le compte de sites de e-commerce au domicile de leurs clients ; livrer en deux heures, sur rendez-vous, le soir et le week-end... "Les magasins qui disposent de petites surfaces peuvent facilement faire livrer des produits ou des tailles qu'ils n'ont pas en stock, commente le PDG. C'est une façon de ne pas perdre des ventes, et un levier de fidélisation".

 

La société compte une centaine de clients professionnels, comme la Fnac (pour qui elle assure la livraison en deux heures), le BHV Marais à Paris, Menlook, Sézane, The Kooples… Elle veut continuer à grandir tout en gardant une structure aussi légère que possible. "Nous sommes très différents des transporteurs classiques : nous n'avons pas de livreurs, ne possédons pas de véhicules ni de bureaux…", glisse Michaël Levy.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale