Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 70 de la mobilité : Ecota.co développe la mobilité à la demande en régions

Le service de VTC Ecota.co veut améliorer l'offre de mobilité dans les régions. Il s'adresse en particulier aux deux extrêmes de la pyramide des âges… pour des raisons différentes.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 70 de la mobilité : Ecota.co développe la mobilité à la demande en régions
Les 70 de la mobilité : Ecota.co développe la mobilité à la demande en régions © Ecota.co

Catégorie : taxis et VTC
Création : fin 2012
Localisation : Lille
Salariés : 10
Fonds levés depuis la création : 500 000 euros
Comme son nom l'indique, Ecota.co a originellement été pensé comme une alternative bon marché aux taxis. Mais la start-up ne se différencie pas que sur le prix ; d'ailleurs, elle ne peut pas lutter à armes égales avec les géants du secteur des VTC qui compressent les coûts. "On veut offrir aux chauffeurs avec lesquels on travaille de quoi vivre", se justifie le co-fondateur Alexis Quesney. Le tout en développant un service 100% légal, évidemment (mais ça va mieux en le disant).

 

Retour sur notre mur des 70 pépites françaises de la mobilité

 

Alors comment se distinguer sur un secteur encombré ? D'abord, Ecota.co assume de bichonner un peu plus ses clients en régions  qu'à Paris. "Notre présence à Paris n'a de sens que pour assurer la continuité de service pour nos clients de Lille, Toulouse, Rennes, en déplacement dans la capitale…", explique le fondateur. Il vise aussi des populations pas encore familiarisées avec les transports à la demande : les plus jeunes, qui pensaient que c'était trop cher pour eux, et les plus vieux, non technophiles, et qui croyaient que c'était trop compliqué. "Pour ceux qui n'ont pas accès aux outils digitaux, on a mis en place plusieurs mode de réservation : mail, téléphone", explique le dirigeant.

 

Volet B2B

Ecota.co veut aussi être intégré dans des applications tierces, et effectue des prestations de services pour les pros. "Nous assurons des courses pour le service IDcab de la SNCF, et travaillons avec des compagnies aériennes et des opérateurs de transport", détaille le fondateur, qui a rencontré son associé lors d'un start-up week-end lillois en 2012.

 

Le service de VTC dit couvrir 85% de la population française, avec 450 chauffeurs dans une quinzaine de villes. Il veut augmenter sa présence dans certaines régions où il est moins implanté, comme la Côte d'Azur. Ecota.co, qui dispose de bureaux à Lille, Lyon et Nantes. Il pourrait étendre son service à de grandes villes européennes en 2017.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale