Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 70 de la mobilité : IDvroom mise sur sa "garantie retour" pour rassurer les covoitureurs

La start-up IDvroom, propriété de la SNCF, veut convertir le grand public au covoiturage quotidien, mais aussi les entreprises et les collectivités.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 70 de la mobilité : IDvroom mise sur sa garantie retour pour rassurer les covoitureurs
Les 70 de la mobilité : IDvroom mise sur sa "garantie retour" pour rassurer les covoitureurs © IDVroom

Retour sur notre mur des 70 pépites françaises de la mobilité

 

Catégorie : covoiturage
Création : 2006
Localisation : Angers, Paris, La Rochelle
Salariés : 26
Levées de fonds : financement par la maison-mère SNCF
La SNCF veut  couvrir toutes les formes de mobilité… Et en matière de covoiturage, son bras armé s'appelle IDvroom. L'entité, avant son rachat en 2013 par le groupe ferroviaire, s'appelait Ecolutis, elle-même fruit du regroupement des plates-formes 123envoiture.com et Easycovoiturage.

 

Une garantie retour appréciée

L'application aux couleurs d'IDvroom a été lancée en 2014, avec une spécialisation sur les trajets du quotidien de courte distance, notamment les trajets domicile / travail. "Nous avons connu une croissance importante, avec un triplement de l'activité en 2015 par rapport à 2014. Pour 2016, nous sommes sur le même rythme", se satisfait Frédérique Ville, directrice générale de la société. IDvroom dit avoir séduit 160 000 utilisateurs actifs récents. Avec un argument qui achève de convaincre les plus réticents : la garantie retour. Elle permet aux covoitureurs réguliers de rentrer chez eux plus tôt que prévu en cas d'imprévu, comme un dégât des eaux, sans que conducteur ou passager ne soient pénalisés. "On vous envoie un taxi et vous n'avez qu'une franchise de 10 euros à payer", explique la dirigeante.

 

IDvroom améliore son moteur de mise en relation avec d'autres fonctionnalités, comme la recherche à l'adresse, qui permet de trouver le véhicule le plus proche du trajet recherché. La start-up travaille aussi sur les flux transfrontaliers. La branche covoiturage du transporteur national dit travailler avec "les meilleurs standards du marché pour construire la solution la plus performante possible".

 

IDvroom a une autre activité, moins connue du public, pour les pros. Elle intègre des communautés professionnelles à IDvroom et réalise des plates-formes en marque blanche pour des collectivités (Nantes métropole, Seine-et-Marne) et entreprises (Humanis, Safran). Une démarche qui contribue à augmenter le nombre de conducteurs et passagers référencés sur la plate-forme… ce qui donne davantage de chance à chaque utilisateur de trouver des compagnons de voyage.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale