Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les 70 de la mobilité : Mapool veut développer le co-motorage en ville

Puisque le covoiturage fonctionne, pourquoi pas le co-motorage ? La start-up Mapool est pionnière sur ce créneau de la moto.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les 70 de la mobilité : Mapool veut développer le co-motorage en ville
Les 70 de la mobilité : Mapool veut développer le co-motorage en ville © Mapool

Retour sur notre mur des 70 pépites françaises de la mobilité

 

Catégorie : covoiturage
Localisation : Paris
Création : 2014
Salariés : 8
Fonds levés depuis la création : 120 000 euros (business angels, love money)
110.000 motos circulent chaque jour dans Paris. Combien sont occupées par un motard sans passager ? Sans doute une grande majorité. Et pourtant, dans une capitale très embouteillée, beaucoup aimeraient se mouvoir à l'arrière d'une moto pour se déplacer plus rapidement.
Mapool permet depuis juin 2015 aux motards de se mettre en relation avec des passagers potentiels, via une application mobile. En un peu plus d'un an, elle a séduit 20.000 utilisateurs. Une centaine de mises en relation sont effectuées chaque jour. "Nous avons un noyau dur d'utilisateurs réguliers. Nous avons même depuis peu le premier couple formé grâce à Mapool", sourit Olivier Czapka, co-fondateur de la start-up.

 

le pouvoir aux passagers

Particularité du système : ce sont les passagers qui décident du montant de la "gratification" attribuée au conducteur. Un prix qui ne peut servir qu'à amortir les frais liés à l'utilisation du deux-roues, avec un blocage au-delà d'un plafond annuel (entre 3000 et 4000 euros en fonction du modèle de moto). Les passagers ont le choix du conducteur, ont accès à son profil et aux notes données par les autres membres, contrairement à d'autres applications. Ils peuvent donc rouler régulièrement avec le même motard s'ils le souhaitent.

 

Mapool assure vérifier le profil de ses motards  et leur fait passer une formation en ligne, avec une sensibilisation aux règles de conduite et de sécurité. Seuls les candidats obtenant plus de 90% de bonnes réponses sont retenus.

 

La plupart des trajets sont courts – 13 minutes et 20 kilomètres en moyenne –  et publiés à la dernière minute pour se rendre rapidement  à une gare ou à un rendez-vous. Une pratique de moto "plaisir" – pour découvrir Paris autrement en deux-roues existe aussi, mais est moins développée.

 

Mapool veut étoffer sa communauté en France, à Paris, Lyon et Marseille, mais aussi à l'étranger. "Nous voulons nous lancer à l'international d'ici 2 ans maximum, en commençant par l'Asie du Sud et et le Brésil', révèle le co-fondateur de Mapool.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale