Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les ambitions d'Amazon dévoilées dans sa lettre aux actionnaires ? Industriels, tremblez...

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Selon une tribune parue dans le magazine californien Fast Company, la lettre aux actionnaires de Jeff Bezos, c'est comme les contrats, il faut bien tout lire. On y découvre des signaux faibles sur ce que pourrait être la stratégie de l'entreprise pour les années qui viennent. Et il semblerait que ses ambitions soient encore plus grandes qu'on imaginait. 

Les ambitions d'Amazon dévoilées dans sa lettre aux actionnaires ? Industriels, tremblez...
Amazon ne livre pas encore par voiture sa lettre aux actionnaires. © Youtube/amazon/CC

Ce sont nos confrères californiens de Fast Company qui ont levé ce lièvre dans la lettre annuelle qu'adresse Jeff Bezos à ses actionnaires. Outre l'annonce de la barre des 100 millions de clients de l'offre Prime, le le CEO d'Amazon fait le point sur un programme de mobilité interne et de formation lancée en 2012.

16 000 collaborateurs d'Amazon ont profité de ce dispositif nommé "Careers Choice". Il offre aux salariés, sous certaines conditions, une formation dans 40 domaines, formation financée jusqu'à 12 000 dollars. Or, parmi les formations ainsi payées par Amazon, on trouve des domaines dans lesquels l'entreprise n'est pas encore présente, comme la mécanique aéronautique ou le métier d'infirmier ("nursing" en anglais). 

 

Une démarche en ligne avec la méthode Amazon

Pour Larry Robertson, un consultant qui a écrit cette tribune pour Fast Company, c'est un indice de la façon dont Jeff Bezos voit l'avenir de son entreprise. Il l'imagine partout. Autant dire qu'il n'a pas fini de se diversifier et que de nombreux secteurs pourraient voir l'effet de l'arrivée d'Amazon chez eux. Le géant du Web, d'une certaine façon, investit dans son avenir en créant des experts dans des domaines où il n'est pas encore présent, experts qui seront reconnaissants à la firme d'avoir accéléré leurs carrières en les formant. Une reconnaissance qui se paierait, toujours selon l'auteur de la tribune, par une grande fidélité à Amazon.


Le reste de la lettre aux actionnaires résume la philosophie de Jeff Bezos, qui n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Constatant la versalité des clients, il explique qu'il faut s'adapter en permanence et rappelle l'effet "ouahou" d'aujourd'hui sera le standard de demain (ou même d'aujourd'hui en fin de journée tant tout va vite). Pour Bezos, ce n'est pas une raison de se plaindre mais une raison de se remettre en cause en permanence.


Larry Robertson considère que cette manière de faire s'inscrit dans la continuité de ce qu'a toujours fait Amazon. 'l'Histoire suggère qu'il n'est pas sage de sous-estimer les mouvements, même les plus faibles d'Amazon", écrit-il.

 

Lire l'intégralité de l'article sur le site de Fast Company (en anglais)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale