Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les appels audio et vidéo de Facebook Messenger sont désormais chiffrés de bout en bout

Facebook étend le chiffrement de bout en bout (déjà présent dans WhatsApp) aux appels audio et vidéo sur Messenger. Le chiffrement garantit la confidentialité des échanges, l'entreprise elle-même n'y ayant pas accès. Prochaine étape, chiffrer les conversations de groupe et les échanges sur Instagram.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les appels audio et vidéo de Facebook Messenger sont désormais chiffrés de bout en bout
Les appels audio et vidéo de Facebook Messenger sont désormais chiffrés de bout en bout © Facebook

Largement utilisé par des applications de messageries instantanées comme WhatsApp, le chiffrement de bout en bout sera désormais disponible pour les appels vocaux et vidéo sur Messenger. L'annonce a été faite ce vendredi 13 août par Facebook, qui souhaite que Messenger devienne "un peu plus sécurisé et privé".

Jusqu'alors disponible uniquement pour les messages textuels, Facebook a décidé d'étendre le chiffrement aux conversations audiovisuelles puisque ces dernières gagnent de plus en plus de terrain. "Depuis 2016, nous proposons l'option de sécuriser vos chats. Au cours de l'année écoulée, nous avons constaté plus de 150 millions d'appels vidéo par jour sur Messenger", a écrit le réseau social.

Chiffrement d'Instagram à venir
Cette nouveauté sera proposée à tous les utilisateurs. Le réseau social a toutefois annoncé de nouvelles fonctionnalités en version test comme le chiffrement des conversations de groupes ou encore celui des conversations sur l'autre réseau social à succès de la société, Instagram. Ces deux options ne seront proposées qu'à une poignée d'utilisateurs avant d'être étendu plus globalement, indique Facebook.

Le chiffrement des conversations ne concerne que les échanges réalisés en deux ou plusieurs personnes faisant partie de la même liste d'amis. Pour le reste, "vous pouvez toujours bloquer une personne à qui vous ne voulez pas parler ou nous signaler un comportement douteux", indique Facebook. Facebook a également présenté ses messages éphémères. Tout comme Snapchat, Facebook permet désormais à ses utilisateurs faire disparaître leurs messages d'une conversation au bout d'un certain laps de temps allant de 5 secondes à 24 heures.

Un intérêt pour le chiffrement homomorphe
Si la société semble investir davantage dans le chiffrement de bout en bout, elle s'intéresse également à l'analyse du contenu des données chiffrées tout en les gardant chiffrées. Récemment, le site The Information a révélé que Facebook cherchait à recruter des chercheurs en intelligence artificielle pour mener des études sur le chiffrement homomorphe. Cette technique permet de chiffrer les données de façon à ce qu'elles puissent être exploitées par une tierce partie sans avoir à les déchiffrer. Reste à savoir si à terme Facebook proposera cette méthode de chiffrement sur toutes ses applications.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.