Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les Bell Labs d'Alcatel-Lucent prennent pied dans la Silicon Valley

Pour se rapprocher d'une clientèle du secteur Internet, Alcatel-Lucent implante une antenne de ses Bell Labs dans la Silicon Valley. Une dizaine de chercheurs y travailleront sur la virtualisation des réseaux.
mis à jour le 10 septembre 2014 à 09H15
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les Bell Labs d'Alcatel-Lucent prennent pied dans la Silicon Valley
Les Bell Labs d'Alcatel-Lucent prennent pied dans la Silicon Valley © Flickr c.c. - @ayusteti

Alcatel-Lucent a officialisé, le 8 septembre, l'ouverture de l'antenne californienne de ses Bell Labs, pour la recherche sur le SDN (software defined networks), la virtualisation des infrastructures télécoms. Après Tel Aviv pour le cloud et Cambridge en Angleterre pour la vidéo, c'est la troisième antenne des Bell Labs que le français inaugure depuis mai dernier. Ces petites structures de recherche dynamiques censées fonctionner comme des startup, travaillent en interface permanente avec les quelque 700 chercheurs des Bell Labs dans le monde d'un côté, et le reste de l'entreprise de l'autre. "Le terme 'antenne' parle de lui-même, explique Marcus Weldon, président des Bell Labs et CTO d'Alcatel-Lucent. Elle transmet et elle reçoit !"

A quelques km de Google

Pour le patron de la recherche de l'équipementier, la présence dans la Silicon Valley devenait indispensable : "pour avoir accès aux talents de la région, mais aussi pour une plus grande proximité avec les entreprises de la Vallée." L'un des aspects du plan Shift, que l'entreprise a mis en branle il y plus d'un an, consiste justement à élargir le spectre de la clientèle d'Alcatel-Lucent au delà des seuls opérateurs télécoms, vers le secteur Internet notamment.

C'est ainsi à Mountain View, en proche voisin du Googleplex, que le français a installé sa nouvelle entité de recherche. Elle rejoint le site où plusieurs centaines d'employés d'Alcatel-Lucent travaillent depuis une dizaine d'années pour l'activité IP, un des piliers de la nouvelle stratégie. L'équipementier a commencé à constituer l'équipe de sa nouvelle antenne. Elle comptera une dizaine de chercheurs dirigés par Sanjay Kamat, jusqu'ici chargé des environnements cloud (SDN et NFV) dans la partie conseil des Bell Labs. Certains chercheurs seront employés permanents, mais d'autres, en provenance des différents Bell Labs, se relaieront en fonction des besoins, pour des périodes de 3 mois environ.

Une recherche proche du marché

Pour travailler sur la virtualisation de l'infrastructure réseau, ce sont des spécialistes du logiciel, du réseau, mais aussi de l'algorithmique et de la modélisation économique que l'entreprise veut réunir, pour aboutir à des offres qui répondent aux besoin des clients. Les trois antennes des Bell Labs créées cette année - et la dernière n'y échappe pas - sont nées pour mener à bien des travaux de recherche en réponse directe aux attentes du marché. Une démarche qui s'inscrit, elle aussi, dans la logique du plan Shift de redressement de l'entreprise.

En attendant le deuxième chapitre du plan Shift

Pour Michel Combes, PDG, ces antennes des Bell Labs plus souples, plus agiles, qui fonctionnent comme des start-up, doivent redonner à Alcatel-Lucent le goût de l'innovation. A l'occasion du lancement du laboratoire de la Silicon Valley, il a ainsi expliqué en plaisantant que c'était comme si Temetra prenait à son tour la main sur Alcatel-Lucent. Le français a acheté la start-up californienne en 2004 pour son activité IP, et elle est à l'origine de son SDN. "Ils doivent désormais insuffler leur état d'esprit de start-up, agile, dynamique, rapide, au reste de l'entreprise, car l'innovation est dans leur ADN, leur culture, a-t-il expliqué. Et c'est justement autour de cette innovation que sera focalisé le deuxième chapitre du plan Shift que je vais annoncer dans quelques semaines."

Emmanuelle Delsol, à Mountain View, Californie

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale