Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cybersécurité : les besoins en recrutement de cadres ont doublé en cinq ans

Étude En pleine explosion des cybermenaces, les entreprises et les entités publiques ont plus que jamais besoin de professionnels compétents. La preuve : les besoins en cadres "cyber" ont doublé en cinq ans, d'après une étude menée par l'Association pour l'emploi des cadres. La majorité des besoins sont portés par les ESN en Ile-de-France. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cybersécurité : les besoins en recrutement de cadres ont doublé en cinq ans
Cybersécurité : les besoins en recrutement de cadres ont doublé en cinq ans © Unsplash

Les besoins en recrutement de cadres spécialisés dans la cybersécurité ont doublé en cinq ans, d'après une étude menée par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) et le Pôle d'excellence cyber (relié au ministères des Armées). En 2021, 7000 offres d'emploi cadres ont été publiés dans le domaine de la sécurité informatique. Une augmentation très largement supérieure à l'évolution du nombre d'offres d'emploi cadres, tous secteurs confondus, publiées sur le site de l'Apec au cours de cette même période. 
 

La majorité des besoins sont portés par les ESN

51% des offres d’emploi cadre publiées dans ce domaine en 2021 l’ont été par des entreprises de l’informatique, et 34% par l’ensemble des autres sociétés de services. Ceci inclut notamment les sociétés d’ingénierie-R&D (14% des émetteurs d’offres) ainsi que les banques et assurances. L'administration publique est également demandeuse avec 420 offres d'emploi cadres publiées en 2021.

En revanche, les entreprises industrielles émettent peu d'offres. Ainsi, les fabricants d'équipements électriques ou électroniques qui conçoivent des solutions embarquées ne sont à l'origine que de 2% des offres. C'est également le cas pour les constructeurs automobiles et la grande distribution. Ces secteurs préfèrent faire appel à des prestataires externes, en conclut l'étude.
 

Les TPE-PME mal servies

Les recruteurs ne sont pas sur le même pied d'égalité. En effet, les TPE-PME, moins sensibilisées, peinent à se rendre visibles des candidats à l'embauche, face à une majorité d'offres d'emploi diffusées par les ESN et les pure players. Elles peinent également à qualifier leurs besoins et sont souvent déconnectées de "l'écosystème", ce qui les empêche de profiter de l'effet de réseau. 

D'un point de vue géographique, sans surprise, l'Ile-de-France est la région qui exprime le plus de besoins en cybersécurité, devant la région Auvergne-Rhône-Alpes. 
 

Le "build & run" concentre le plus d'offres

Les offres d'emploi peuvent être découpées en six grandes familles de métiers. La conception, le déploiement et la maintenance informatique (build & run) concentre le plus d'offres avec 46% des profils recherchés. Suivent la gouvernance, le risque et la conformité (18%), la gestion et la réponse aux incidents, l'audit et l'expertise, l'ingénierie généraliste en cybersécurité et les métiers du commercial et du marketing. 

Le recours à l'alternance et l'approche directe sont les solutions jugées les plus efficaces pour recruter. Miser sur la montée en compétence de ressources internes est également citée mais cette option peut être plus contraignante (disposer de ressources pour former, avoir des passerelles métiers...).

L'étude propose une série de leviers pour faciliter les recrutements, en dehors de la rémunération qui est le premier critère. Elle cite l'accroissement de la visibilité et de la lisibilité des métiers cyber, le renforcement de la présence dans l'écosystème cyber, la professionnalisation des pratiques de recrutement et le développement de la marque employeur. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.