Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les bons salaires du big data

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Décrocher un poste dans le big data en Île-de-France, cela peut payer. Ainsi, un développeur data analyst qui sait utiliser des techniques statistiques et des outils informatiques spécialisés pour organiser, synthétiser et traduire les informations utiles pour la prise de décision, émargera à 35 000 voire 38 000 euros bruts annuels d’entrée. Salaire de débutant. Son collègue confirmé se situera entre 45 000 et 55 000 euros. Mais le plus haut salaire constaté est celui de développeur data scientist. Derrière cette appellation se trouve un data analyst, un statisticien ou un consultant en dataminig.

Il maîtrise l’exploitation des données, les outils spécifiques au big data, mais il est aussi expert en web analytique. C’est un excellent communicant qui s’adresse à la direction générale de l’entreprise ou du groupe. Une idée de son salaire brut annuel ? Il dépasse en général les 75 000 euros bruts annuel.

L’"Étude salariale des profils techniques pour le secteur internet, 2012-2013" du cabinet Urban Linker porte sur les salaires pratiqués en Île-de-France pour 78 profils. Les écarts de salaires avec la province, selon l’expérience et le profil, sont de l’ordre de 15% à 20%.

Luis Ivars

 
media