Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les champions de la gamification : Kaggle, quand le traitement du big data devient une compétition

Suite de notre passage en revue des start-up qui exploitent la gamification. Le traitement de données est devenu un enjeu de taille pour les entreprises. Plutôt que de développer d’importantes (et coûteuses) équipes de R&D en interne, certaines sociétés organisent des concours sur le site web Kaggle. Des milliers de développeurs s’affrontent pour trouver le modèle mathématique le plus efficace, en échange d’une récompense financière.

mis à jour le 03 avril 2014 à 10H54
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les champions de la gamification : Kaggle, quand le traitement du big data devient une compétition
Les champions de la gamification : Kaggle, quand le traitement du big data devient une compétition © Capture d'écran kaggle.com

Embauche d’ingénieurs-informaticiens de talent, développement de la R&D… Pour exploiter les données du big data et être plus efficaces, les entreprises doivent souvent payer le prix fort. C'est pourquoi certaines sociétés passent par la plate-forme web Kaggle pour trouver le modèle mathématique idéal. Cette start-up créée en 2010, transforme la science des données en compétition : les entreprises peuvent organiser sur le site des tournois, où s’affrontent les milliers de développeurs inscrits pour résoudre un problème donné.

Informer les pilotes d’avions

Les équipes qui gagnent la compétition peuvent empocher des récompenses financières, ou un emploi. En échange, elles offrent la propriété intellectuelle des algorithmes proposés aux entreprises qui ont mis sur pied le concours. Ces sociétés payent le site en fonction notamment de l’importance du prix accordé aux vainqueurs. Walmart cherche par exemple à recruter des "data scientist", capables de prévoir avec une précision maximale quelle seront les ventes effectuées dans différents magasins de la chaîne.

General Electric a également élaboré un tournoi : les compétiteurs doivent créer un programme capable de fournir, en temps réel, un ensemble d’informations pertinentes aux pilotes d’avions, pour qu’ils ajustent leurs décisions et soient à même d’atterrir à l’heure plus souvent. Minimiser les retards permet aux compagnies aériennes d’économiser des milliers d’euros de carburant. General Electric a décerné les prix de la première phase de la compétition : la team Gvax, installée à Singapour, remporte la médaille d’or.

100 000 dollars de récompense

Elle a développé un programme qui calcule avec une marge d’erreur de 3,2 minutes le moment auquel l’avion atterri sur la piste, et avec une marge d’erreur de 4,2 minutes son heure d’arrivée à la porte de débarquement. L’équipe a gagné 100 000 dollars. Ce n’est pas cher payé pour un logiciel capable de réaliser des estimations 40% plus précises que les programmes utilisés actuellement. Sentant le potentiel de Kaggle, qui permet aux sociétés de réaliser d’importantes économies, des investisseurs ont investi 11 millions de dollars pour le développement de la plate-forme en 2011.

Mais toutes les compétitions du site ne sont pas à but lucratif : l’une d’entre elle propose aux développeurs de décrire les profils des passagers du Titanic les plus susceptibles de survivre au naufrage, gratuitement, pour le simple plaisir de trouver la réponse à cette question incongrue. Certaines institutions publiques de recherche proposent, elles aussi, des problèmes à résoudre sans offrir de récompense financière. Les participants (souvent moins nombreux) peuvent par exemple gagner une intervention à un colloque.

Lélia de Matharel

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale