Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les champions de la gamification : "Life" transforme la vie quotidienne en jeu

Et si l'on appliquait le principe de gamification à l'ensemble des activités du quotidien ? C'est le credo de Life, réseau social créé par une étudiante d'Epitech qui permet à un groupe d'amis (ou même d'inconnus) de se lancer des défis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les champions de la gamification : Life transforme la vie quotidienne en jeu
Les champions de la gamification : "Life" transforme la vie quotidienne en jeu © Life

La vie comme immense terrain de jeu : c'est le rêve de Barbara Lepage, étudiante d'Epitech, qui a créé un réseau social permettant de se lancer des défis et d'y impliquer ses amis. "Life", c'est son nom, pousse le principe de gamification à son paroxysme : tout peut devenir défi, chacun peut se prêter au jeu et mettre un peu de challenge dans sa vie de tous les jours. "Life" ne fait que fournir les outils de gamification au grand public, grâce à un système de trophées, niveaux, challenges : les internautes peuvent ensuite s'en emparer librement. En quelque sorte, Life est donc à la gamification ce que la série GTA est au jeu vidéo : un immense "bac à sable" virtuel dont peut s'emparer le public.

tout devient un challenge

Comment Barbara Lepage a-t-elle eu cette idée ? "Dès la première année d'Epitech, avec un groupe de camarades, nous voulions un peu être l'élite de l'école et comparions nos performances dans des tableaux. Nous établissions des classements en fonction de nos notes. Un jour, l'un des membres du groupe a eu une petite amie, et nous nous sommes dits : 'tiens, si l'on ajoutait ce paramètre au classement' ? On a donc rajouté un tas de critères, des plus sérieux aux plus futiles, et ça nous amusait beaucoup. Life, c'et un peu ça, mais à l'échelle de toute la planète".

défis sponsorisés

La fondatrice et son associée - rencontrée à l'université de Berkeley à l'été 2013 - ne manquent pas d'ambition pour leur bébé. La version web est accessible sur invitation depuis quelques mois : les retours sont positifs, et le taux d'engagement important. C'est justement cette fidélisation et ce fort niveau d'implication que Life va vendre à des annonceurs, qui pourront sponsoriser des défis. La start-up compte aussi développer un module permettant d'exporter les outils de gamification de Life sur d'autres plate-formes. Ils pourront être intégrés à des projets marketing, de ressources humaines ou liés aux réseaux sociaux, par exemple.

quelles limites ?

Le risque n'est-il pas que le concept échappe à ses créateurs, et que Life soit le théâtre de défis fort peu recommandables ? Les challenges ne seront en tout cas pas modérés a priori par la start-up. "Il y aura des 'achievements' officiels, visibles par la communauté, et tous ceux créés par les membres, visibles d'un seul groupe d'amis. On va aussi créer un bouton permettant de signaler des défis qui ne sont pas adaptés à tous les âges", précise l'étudiante et CEO.

Elle s'envole ce mois-ci pour San Francisco afin de donner une nouvelle impulsion au projet : un défi digne de figurer sur "Life".

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale