Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Face à la pénurie de VTC, les chauffeurs Bolt pourront fixer leurs prix au Royaume-Uni

Vu ailleurs Bolt va permettre aux chauffeurs de VTC de fixer les prix de leurs courses dans trois villes anglaises. Une expérimentation qui a vocation à été généralisée au Royaume-Uni avant Noël. Cela vise à répondre à la pénurie de chauffeurs qui conduit à un rallongement des temps d'attente et à des annulations de courses intempestives.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Face à la pénurie de VTC, les chauffeurs Bolt pourront fixer leurs prix au Royaume-Uni
Face à la pénurie de VTC, les chauffeurs Bolt pourront fixer leurs prix au Royaume-Uni © VitzmanPhotography

Changement dans la politique tarifaire de Bolt. Le VTC estonien a déclaré lundi 15 novembre 2021 qu'il allait permettre aux conducteurs de fixer le prix des courses dans trois villes anglaises. Les passagers pourront choisir le chauffeur qu'ils souhaitent, comme le rapporte Reuters. Bolt va tester cette nouvelle fonctionnalité cette semaine dans trois villes de la région des Midlands en Angleterre. Un déploiement à l'échelle du Royaume-Uni est prévu avant Noël : 65 000 chauffeurs pourront alors fixer leurs propres prix dans une fourchette ou continuer à utiliser les prix fixés par Bolt.

Cette annonce intervient quelques jours après que son rival Uber ait augmenté les prix de 10% à Londres. L'entreprise américaine avait d'ailleurs mené une politique similaire à celle de Bolt en Californie aux Etats-Unis, avant de supprimer cette option. Uber a mis fin à cette politique en expliquant que davantage de passagers ont refusé des tarifs plus élevés et ne se sont pas reconnectés à Uber. A noter que les chauffeurs Uber au Royaume-Uni ont un statut leur permettant de bénéficier de certains avantages sociaux comme le salaire minimum, les congés payés et la pension de retraite.

Pénurie de chauffeurs
Avec ce changement de politique tarifaire, les chauffeurs auront plus de contrôle sur leur activité. Surtout, Bolt explique vouloir répondre à la pénurie de chauffeurs entraînant des temps d'attente plus longs, des annulations de courses et des hausses de prix. Les conducteurs ont également tendance à accepter une course puis à la rejeter lorsqu'un trajet plus rentable est proposé. "Nous espérons réduire les temps d'attente sur l'application Bolt et avoir moins d'annulations de chauffeurs afin que les clients puissent se rendre à destination rapidement et en toute sécurité suite à l'augmentation de la demande ces dernières semaines", a expliqué Sam Raciti, le responsable de Bolt pour l'Europe de l'Ouest, à Reuters.

Dans plusieurs pays, les clients font face à l'indisponibilité des VTC pendant les heures de pointe. La pandémie de Covid-19, les différents confinements et la généralisation du télétravail ont considérablement fait chuter les déplacements et contraint de nombreux chauffeurs de VTC à se reconvertir. Un phénomène similaire a été constaté dans le secteur de la restauration. Avec la promesse de revenus plus élevés, Bolt et Uber cherchent à ramener les conducteurs sur leurs plateformes. Le Royaume-Uni n'est pas le seul pays concerné par ce manque de main d'œuvre.

En France aussi, les temps d'attente sont allongés pour obtenir un VTC et les prix ont grimpé dans le courant de l'été, notamment dans l'Ile-de-France où les tarifs ont augmenté de 15 à 30%, selon les estimations. Au-delà de la pénurie de chauffeurs, l'augmentation des prix est due à la reprise des différentes activités entraînant plus de circulation et d'embouteillages qui rallongent les temps de trajets. Les VTC appliquent des majorations sur les courses lorsque la demande est importante et le nombre de chauffeurs insuffisant dans une zone donnée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.