Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Les chauffeurs d’Uber sont les bienvenus à la CFDT", lance Laurent Berger

Face aux bouleversements du travail provoqués par le numérique, la CFDT ouvre ses portes aux travailleurs qui ne bénéficient pas des protections du salariat, et réfléchit à une offre de services spécifique pour eux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les chauffeurs d’Uber sont les bienvenus à la CFDT, lance Laurent Berger
"Les chauffeurs d’Uber sont les bienvenus à la CFDT", lance Laurent Berger © Info-Com CFDT

Ils ne sont pas salariés, mais intéressent les syndicats, notamment la CFDT. Eux, les chauffeurs d’Uber, les indépendants du numérique, les prestataires des plates-formes… Des travailleurs dont la relation avec ceux qui leur donnent du travail n’est régie par aucune règle de droit social.

 

"De nouvelles formes d’emploi se développent aux marges du salariat, avec des liens de subordination évidents entre des travailleurs et des donneurs d’ordre, analyse Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, lors d’une conférence de presse ce mercredi 23 septembre. Nous voulons une protection de ces travailleurs, et chercherons à les défendre collectivement. C’est un enjeu extrêmement lourd pour le syndicalisme, et un défi interne pour la CFDT. Les chauffeurs d’Uber sont les bienvenus à la CFDT. Nous sommes prêts à leur faire une place, et même à aller les chercher."

 

La CFDT annoncera prochainement les nouveaux services qu’elle entend proposer à ses adhérents. Elles comprendront un volet à destination de ces travailleurs habituellement oubliés des organisations syndicales.

 

Sécuriser les parcours grâce au compte personnel d'activité

Pour la centrale syndicale réformiste, la protection de ces travailleurs non salariés passera par le compte personnel d’activité (CPA). Créé par la loi Rebsamen de juillet, c'est encore une coquille vide, un lieu virtuel où toute personne, quel que soit son statut, pourra "ranger" ses droits (à la formation, au chômage, à des points pénibilité, à une complémentaire santé, à du temps libre…). La construction du contenu du CPA sera au centre de la conférence sociale du 19 octobre, et quatre commissions planchent sur le sujet à la CFDT.

 

Pour les travailleurs non salariés, il s’agirait d’acquérir des droits sociaux, qui seraient portés sur leur compte personnel. "Et leur permettront de sécuriser leur parcours professionnel", précise Laurent Berger. Pour acquérir ces droits, et les financer, la CFDT propose que les plates-formes déclarent au fisc et aux URSSAF les revenus générés par leur intermédiaire. Et appelle à mettre en place une fiscalité sur les données.

 

L'étau juridique et fiscal se resserrait-il autour des acteurs du numérique? Le conseil constitutionnel a confirmé mardi 22 septembre l’illégalité du service UberPop de l’entreprise Uber, qui mettait en relation un client et un particulier improvisé chauffeur de taxi. Le conseil a rejeté l’argument de l’avocat de la société californienne, qui prétendait qu’il s’agissait d’une action de co-voiturage. Et condamné le transport de particulier à titre onéreux, quand il n’est pas exercé par des professionnels agréés (taxis ou VTC).

Cécile Maillard

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale