Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les Chinois veulent muscler la cybersécurité suite à l'affaire Huawei

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Suite à l'affaire Huawei, la Chine va muscler ses mesures de sécurité sur Internet a fait savoir le ministère de la Défense à Pékin le 27 mars. Cinq jours plus tôt, le New York Times et le magazine allemand Der Spiegel avaient révélé que les Etats-Unis ont tenté de s'introduire dans les serveurs du géant des télécommunications chinois.

Les Chinois veulent muscler la cybersécurité suite à l'affaire Huawei
Les Chinois veulent muscler la cybersécurité suite à l'affaire Huawei © Patrick Hoesly - Flickr - C.C.

Pour le porte-parole de ce ministère, Geng Yansheng, les informations selon lesquelles la NSA (National Security Agency) américaine aurait infiltré les serveurs de Huawei Technologies "font apparaître clairement l'hypocrisie et le despotisme des Etats-Unis". "Depuis un certain temps, les Américains parlaient haut et fort pour condamner la piraterie informatique chinoise", a-t-il dit. "La vérité, c'est que sans aucune preuve à l'appui, ils sont comme un voleur qui crie au vol!"

Le 22 mars 2014, le New York Times et le magazine allemand Der Spiegel ont rapporté que la NSA aurait infiltré les serveurs du géant chinois des télécommunications, dans le cadre d'une opération baptisée "Shotgiant". Le New York Times s'appuyait sur des documents de la NSA communiqués par l'ex-consultant de l'agence Edward Snowden, qui, depuis l'année dernière, distille des renseignements sur les activités de surveillance menées par les Américains dans le monde entier.

L'un des objectifs de l'opération Shotgiant était de mettre au jour des liens entre Huawei et l'armée chinoise, lit-on dans un document de 2010 que cite le New York Times.

Avec Reuters

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale