Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les constructeurs de smartphones s'unissent pour combattre le vol de mobiles aux Etats-Unis

Un accord est intervenu entre opérateurs et constructeurs pour développer les dispositifs antivols de portables aux Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les constructeurs de smartphones s'unissent pour combattre le vol de mobiles aux Etats-Unis
Les constructeurs de smartphones s'unissent pour combattre le vol de mobiles aux Etats-Unis © Flickr c.c. - O2 in Deutschland

C'est rare, mais les constructeurs de smartphones arrivent parfois à se mettre d'accord sur des projets communs. Des acteurs majeurs du secteur aux Etats-Unis  (Apple, Samsung, Google, HTC, Motorola, Huawei, Microsoft, Nokia) ont signé une charte visant à réduire le nombre de vol de smartphones.

D'ici juillet 2015, tous proposeront des outils permettant de désactiver le téléphone à distance et d'effacer les données, avec l'aide des opérateurs partenaires (AT&T, Verizon, Sprint, T-Mobile…). Ces solutions seront embarquées dans les nouveaux téléphones vendus, ou téléchargeables sur le web.

accord inattendu

Cet accord est une surprise, car les fabricants de smartphones n'ont pas l'habitude de faire front commun. Apple, en particulier, est habitué à jouer solo. La firme à la pomme traine des pieds pour adopter le chargeur de mobiles universel préconisé par l'Union européenne, par exemple. Il est également étonnant de voir les opérateurs téléphoniques souscrire à cet accord et renoncer, en partie, au lucratif marché des assurances anti perte et vol de mobile souscrites par les consommateurs.

contre-productif ?

Avec cette charte, chaque constructeur serait libre d'adopter la solution technique qu'il désire pour mettre en œuvre ce dispositif de "kill switch" (arrêt d'urgence). Apple a acquis une certaine expertise sur ce terrain, et permet déjà de bloquer et géolocaliser un iPhone dérobé. Les opérateurs mobiles, craignant que les dispositifs antivols soient détournés de leur usage pour pirater les smartphones, auraient préféré un fichier des mobiles volés : ils n'ont pas été entendus.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale